LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Philip Kotler... « Si j’étais au commandes d’une entreprise... »

L’activité marketing est une des 9 activités clés des entreprises de restauration alimentaire.

29 avril 2019 - Par Christian Latour

« Si j’étais aux commandes d’une entreprise, je prendrais le temps d’examiner, avec mes collègues, chacun de ces dix péchés capitaux. Nous pourrions ainsi identifier les plus sérieux. Nous déterminerions ensuite la meilleure solution, au cas par cas. Je confierais à un membre de la direction générale la responsabilité d’améliorer nos performances en appliquant cette démarche. Je tiendrais compte du fait que, pour corriger certains de ces défauts, il faut investir sur une longue période, mais si c’était une condition sine qua non pour réussir sur le marché, je n’hésiterais pas. » — Philip Kotler (2016, p. 15-16) [1]

LES 10 PÉCHÉS MORTELS EN MARKETING... SELON PHILIP KOTLER

Péché no. 1

L’orientation-marché est insuffisante et l’entreprise ne se laisse pas suffisamment guider par ses clients. [2]

Péché no. 2

L’entreprise ne connaît pas parfaitement son cœur de cible.

Péché no. 3

L’entreprise identifie mal ses concurrents et ne les surveille pas d’assez près.

Péché no. 4

L’entreprise gère mal ses relations avec ses salariés et ses partenaires.

Péché no. 5

L’entreprise n’excelle pas à découvrir les nouvelles opportunités.

Péché no. 6

Les plans marketing et le processus de planification sont défectueux.

Péché no. 7

L’entreprise n’est pas assez rigoureuse dans sa réflexion sur ses gammes de produits et les services qu’elle apporte à ses clients.

Péché no. 8

La gestion de la marque et la communication laissent à désirer.

Péché no. 9

Un certain nombre de problèmes organisationnels empêchent le marketing d’être efficace et productif.

Péché no. 10

L’entreprise ne tire pas tout le parti possible de la technologie.

LES 10 COMMANDEMENTS D’UN MARKETING EFFICACE... SELON PHILIP KOTLER

Commandement no. 1

L’entreprise divise ses marchés en segments, choisit les meilleures et se construit un positionnement fort sur chacun d’entre eux.

Commandement no. 2

L’entreprise recense les besoins, perceptions, préférences et comportements de ses clients et mobilise ses salariés, ses fournisseurs, ses distributeurs et ses revendeurs : tous doivent avoir l’obsession de bien les servir et de leur donner satisfaction.

Commandement no. 3

L’entreprise connaît ses principaux concurrents, elle en a identifié les forces et les faiblesses.

Commandement no. 4

L’entreprise transforme ses salariés, fournisseurs, distributeurs et revendeurs en partenaires et les rémunère généreusement.

Commandement no. 5

L’entreprise développe des systèmes pour identifier les opportunités, les classer par ordre d’importance et choisir les plus prometteuses.

Commandement no. 6

L’entreprise gère un système de planification marketing qui lui permet d’élaborer des plans adaptés à long et à court terme.

Commandement no. 7

L’entreprise exerce un contrôle strict sur son mix produits et services.

Commandement no. 8

L’entreprise construit des marques puissantes en utilisant les outils de communication et de promotion les plus productifs.

Commandement no. 9

L’entreprise transmet à tous ses départements la volonté d’être leader sur son marché et un esprit d’équipe.

Commandement no. 10

L’entreprise se dote sans cesse de technologies nouvelles qui lui confèrent un avantage concurrentiel sur son marché.

À lire attentivement [3]

✓ Le marketing selon Philip Kotler

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour MBA, Adm. A.

La première version de ce texte a été mise en ligne le 12 décembre 2016.

Notes

[1Kotler, P. (2016). 10 péchés mortels en marketing — symptômes et solutions. Paris : Maxima.

[2L’orientation marché désigne une culture d’entreprise pour laquelle l’objectif principal est de l’emporter sur la concurrence en développant la perception de valeur par le client, c’est-à-dire l’appréciation qu’aura le client de l’ensemble des avantages retirés d’un produit ou d’un service par rapport au coût total représenté par son prix d’achat ou sa jouissance. Source : L’art du Marketing, Les échos.

[3L’attention est déterminante dans la façon dont nous exécutons n’importe quelle tâche.




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.