keyboard_arrow_up
 

Petits gestes, grandes différences

Il est minuit moins une ! Notre belle industrie, qui a comme mission principale de faire rêver les visiteurs, doit de toute urgence se donner un nouvel objectif prioritaire : mettre l’environnement au cœur de ses préoccupations. Bien qu’il y ait eu de grandes avancées au fil des ans, il est possible d’en faire plus. Et détrompez-vous : il n’est pas question de vous vider les poches. Il est en effet facile de faire rimer « écologie » et « économie ».

 
25 mars 2020 | Par Adam Dumais

Voici cinq propositions concrètes qui vous permettront de changer la donne sur le plan environnemental en modifiant quelque peu votre travail quotidien.

1 ABANDONNEZ LES PRODUITS À USAGE UNIQUE

Au Québec, les hôtels mettent chaque année des millions de contenants de plastique en circulation en distribuant à leur clientèle des flacons à usage unique de gel douche, de shampoing, de revitalisant, de lotion, etc. La liste est longue. Ces produits peuvent pourtant aisément être placés dans des distributeurs. Ce faisant, vous éviterez quotidiennement d’importants frais, vos clients obtiendront des produits de meilleure qualité, et votre empreinte carbone diminuera radicalement. Tout le monde y gagne !

2 OUBLIEZ LES CARTES MAGNÉTIQUES

Ne jouons pas à l’autruche : ces cartes permettant d’accéder aux chambres et à diverses sections de l’hôtel constituent maintenant la norme dans notre industrie. Or, d’un point de vue écologique, c’est une véritable absurdité ! Cela représente une quantité astronomique de plastique mis en circulation jour après jour. Et le taux de non-retour est important. Les dernières avancées technologiques peuvent régler le problème. Certains établissements permettent déjà aux usagers d’entrer dans leur chambre en utilisant leur téléphone cellulaire. Les grands fabricants de serrures électroniques offrent de telles solutions depuis un certain temps. En 2020, faites preuve d’audace et, surtout, informez-vous : beaucoup d’établissements possèdent sans le savoir ou sans les utiliser des serrures pouvant se prêter à cette innovation. Les clients seront certainement heureux d’utiliser cette technologie dernier cri encore peu courante dans notre Belle Province.

3 CESSEZ DE DISTRIBUER DES BOUTEILLES D’EAU

L’utilisation de bouteilles d’eau en plastique est l’une des habitudes les plus décriées par les mouvements écologiques. Offert dans la plupart des hôtels, ce produit va à l’encontre du progrès social. D’autant plus que le contenu de ces bouteilles provient généralement des systèmes de traitement des eaux municipaux. Pourquoi vendre ou offrir l’eau accessible de vos robinets ? Installez plutôt des fontaines et proposez, gratuitement ou à un prix intéressant, une bouteille réutilisable aux couleurs de votre hôtel !

4 CHOISISSEZ ET RÉDUISEZ VOS PRODUITS MÉNAGERS

Les fournisseurs offrent d’excellents produits sous forme concentrée. À l’aide de distributrices connectées à une entrée d’eau, tout est prêt en un seul clic. Ces solutions sont de six à neuf fois moins chères que les marques de détail. Elles sont plus efficaces et plus écologiques et vous évitent de jeter des milliers de bouteilles vides, les mêmes contenants pouvant être remplis. Dans un autre ordre d’idées, la quantité de nettoyant utilisée est aussi un enjeu important : une formation convenable du personnel est donc primordiale. Un usage excessif de produits s’avère dispendieux et dommageable pour l’environnement sans pour autant accroître le niveau de propreté.

5 FAVORISEZ LA RÉUTILISATION DES DRAPS ET DES SERVIETTES

Si cette pratique est de plus en plus répandue, il reste encore un grand travail à faire. Un effort de sensibilisation doit, ici aussi, faire partie de votre plan d’action. Des écriteaux soulignant l’importance de réduire l’utilisation de l’eau devraient être présents dans tous les établissements. La pose d’affiches dans les chambres permet de réduire les changements inutiles de draps et de serviettes. Mais attention : la clarté des indications est cruciale. Votre démarche ne doit pas créer d’ambiguïté ni d’insatisfaction. En plus de démontrer à la clientèle votre souci environnemental, elle diminuera vos frais d’exploitation.

Ces exemples ne représentent que quelques idées parmi une infinité d’améliorations potentielles. Il est temps d’appuyer sur l’accélérateur en matière d’environnement. La plus grande source de motivation pour les réfractaires devrait être l’accès aux avantages financiers assurés par ces changements concrets et la perspective de maximiser leur pouvoir d’attraction. Une enquête commandée par les hôtels Hilton en 2018 démontrait en effet que 33 % des clients préfèrent les hôtels dotés de programmes environnementaux et sociaux. Ce n’est donc pas seulement un geste écologique, mais aussi une grande plus-value aux yeux de votre clientèle. Et n’oubliez pas que les premiers à se lancer tireront davantage de bienfaits de cette différenciation.

Qu’attendez-vous ?

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).