Patrice Demers et les tendances pâtisserie

15 février 2017 - Par Catherine Maisonneuve

La semaine dernière, le Québec entier était « en mode poutine » alors qu’avait lieu La Poutine Week (du 1 er au 7 février) dans plusieurs villes de la province. Cette initiative, chapeautée par deux personnalités issues de la restauration, Na’eem Adam et Thierry Rassam (propriétaires du Birona Hummus Bar) est née à la suite du succès de leur premier événement culinaire éphémère : Le Burger Week.

Cette année marquait la 5 e année de la Poutine Week. Plus de 120 restaurants de la province ont accepté de se prêter au jeu. Le concept : chaque établissement devait créer et promouvoir un plat de poutine, le temps d’une semaine. Le public ainsi qu’un jury était appelé à voter pour leurs plats préférés.

« Lorsque nous avons commencé l’aventure La Poutine Week, notre mission était, et est toujours, d’aider à stimuler l’activité commerciale dans les restaurants pendant une période plus difficile : le mois de février. C’est une excellente façon de combiner affaires et plaisir, explique Thierry Rassam, parce que, disons-le, on mange souvent une poutine pour se faire plaisir ! »

Effectivement, plusieurs restaurateurs participants ont témoigné de leur grande surprise face à la popularité de La Poutine Week et l’effet direct que l’événement aura eu sur l’achalandage dans leur établissement.

Lorsqu’on demande à Sébastien Leblond, propriétaire du Maizerets, restaurant gagnant de la région de Québec, si l’achalandage en restaurant a beaucoup varié d’une année à l’autre, le restaurateur se réjouit. « C’est complètement fou ! En 2015, je n’ai pas participé, je peux donc comparer. Pour une première semaine du mois de février, je calcule que 1 300 clients de plus sont venus à mon restaurant. Ça n’a absolument rien à voir ! J’ai vendu 937 poutines en une semaine en plus de ce que les autres invités des groupes commandaient. Pour moi qui suis un petit restaurant de quartier, 1 300 clients de plus d’une année à l’autre pour la même semaine, c’est incomparable. Selon moi, c’est la puissance des médias sociaux qui fait la force de cette semaine-là... »

Karl Boulanger de Resto Québec, instigateur du concours dans la Vieille Capitale, a également confié que plusieurs restaurants de la région ont dû fermer certains soirs avant l’heure prévue, car ils n’avaient pas prévu un tel succès et qu’ils ont rapidement été en rupture de stock. « Dans plusieurs restos, il y avait même des files d’attente », confie-t-il !

Pour la liste des gagnants 2017

Pour suivre La Poutine Week :




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.