brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

Pas sans mon chocolat : Vivent nos chocolatiers et nos traditions sucrées

 
9 avril 2020 | Par Marie-Ève Garon

À l’approche de Pâques, la toute nouvelle plateforme québécoise Pas sans mon chocolat a été créée afin de soutenir les chocolatiers, les pâtissiers ainsi que les boulangers en ces temps d’isolement. L’impact de la COVID-19 sur ces secteurs a forcé un grand nombre d’artisans à fermer les portes de leur boutique et à trouver des moyens alternatifs dans le but de s’adapter à la crise : produits à emporter, livraison, vente en ligne, commande par téléphone… Or, comme la fête pascale représente jusqu’à 30 % du chiffre d’affaires annuel, notamment en ce qui concerne l’industrie du chocolat artisanal, il devient crucial de privilégier l’achat local, et ce, en dépit du contexte de confinement.

« Je suis responsable de la marque Cacao Barry à l’échelle internationale et nous avons remarqué une baisse importante de la demande au niveau du chocolat, mentionne Andrea Doucet Donida. Il faut comprendre qu’on ne fournit pas seulement les chocolatiers, mais également les hôtels, les restaurants… C’est dire à quel point toute cette industrie est frappée de plein fouet par le confinement actuel. » Pour les chocolatiers, le fait que la pandémie surgisse dans une des périodes les plus mouvementées de l’année risque d’avoir de lourdes conséquences, surtout pour ceux dont le commerce en ligne n’était pas encore organisé. « Plusieurs artisans ont dû changer rapidement leur modèle d’affaires. »

Petites douceurs en temps de pandémie

Selon la gestionnaire, la création de la plateforme sans but lucratif, qui réunit pour l’heure près de 800 artisans, s’avère un moyen supplémentaire de rendre visible les artisans locaux. La clientèle recherchant du chocolat, des pâtisseries ou des produits de boulangerie a accès, via le site Web Pas sans mon chocolat, à différentes informations concernant les services offerts durant la crise, pour chaque adresse inscrite et selon la région. Les artisans n’offrant pas le service en ligne ont alors la chance de communiquer les renseignements relatifs à leurs opérations actuelles. « Nous jugions important d’informer la population puisque la plupart des gens ne savent pas ce qui est disponible et ce qui ne l’est pas concernant ces secteurs. Nous avons mis l’emphase sur l’industrie du chocolat et des desserts parce qu’on voulait sauver la saison de Pâques. Par la suite, on délaissera un peu les lapins et on accordera toute la place au printemps et à la Fête des Mères. »

Andrea Doucet Donida note que la plateforme, lancée le 1er avril dernier, commence déjà à susciter des retombées positives chez les artisans. Couleur chocolat, situé à Sainte-Anne-des-Monts, a notamment reçu plusieurs commandes suite à son inscription sur la plateforme, ce qui lui a permis d’augmenter considérablement ses ventes malgré le contexte. L’initiative locale s’est par ailleurs rapidement déployée au niveau international. « En six jours, nous avons eu un million de hits sur le site Web provenant de partout dans le monde : Belgique, Pays-Bas, Brésil, Espagne, Canada, France, Italie, Espagne... » Au Québec, la plateforme permet également de participer à une campagne de financement. Afin de remercier symboliquement tous les travailleurs de la santé, l’équipe a sélectionné l’hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal. Cacao Barry, qui est partenaire du projet, égalera les dons reçus jusqu’à une valeur de 2 000 $. « L’idée se veut de faire du bien, de faire sourire. Comme le chocolat est lié de très près aux notions de plaisir et de partage, nous souhaitions que les artisans fassent partie de ce mouvement positif. »

La responsable de Cacao Barry croit en outre que le chocolat au lait à haute teneur en cacao aura la cote à Pâques cette année. La couleur obtenue naturellement est un élément qui se veut également de plus en plus populaire. « On retrouve maintenant des chocolats rose (Rubis) et gold. Tout ça se retrouve sur la plateforme et plus encore... Grâce à elle, on pourra faire plaisir à nos familles, même si on ne peut toujours pas les voir. Et, ce qui s’avère très important, on sauvera la saison de Pâques ! »

Renseignements : Pas sans mon chocolat

(Photo fournie par Cacao Barry)

Mots-clés: HRI - Général
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).