brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Nouvelles mesures pour soutenir les cabanes à sucre

 
19 février 2021
Crédit photo: Pixabay

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation André Lamontagne a annoncé ce jeudi plusieurs mesures visant à soutenir les cabanes à sucre. Le gouvernement du Québec octroie notamment une aide financière de 50 000 dollars au projet de plateforme web « Ma cabane à la maison » : cette initiative de l’Association des salles de réception et érablières du Québec vise à offrir la possibilité de vivre à la maison les plaisirs du temps des sucres en commandant en ligne un repas traditionnel de cabane à sucre prêt-à-manger. Près de 70 cabanes à sucre ont mis leurs efforts en commun, avec la participation de divers partenaires, afin de créer des boîtes gourmandes avec des plats à réchauffer ou prêts à cuisiner.

Le ministre Lamontagne ajoute également au Programme d’appui au développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire en région (PADAAR) une mesure pour aider les entreprises acéricoles qui exploitent une cabane à sucre à adapter leurs activités et leurs installations pour tenir compte de la situation actuelle. Au cours de la dernière année, plusieurs de ces entreprises ont exprimé le souhait de modifier leur modèle d’affaires pour se tourner vers la livraison de repas. Cette mesure vient les épauler dans cette démarche. Les dépenses admissibles peuvent, par exemple, se traduire par une modernisation des installations de production ou de transformation ou encore par des investissements supplémentaires dans des activités de promotion et de mise en marché.

« Notre gouvernement vient en aide à nos cabanes à sucre qui sont une source de fierté partout au Québec. En plus de soutenir un secteur économique important, les mesures additionnelles, comme l’appui à l’initiative "Ma cabane à la maison", permettront à plusieurs Québécois de profiter d’un succulent repas de cabane à sucre à la maison. Je les invite à soutenir nos acériculteurs en profitant pleinement de la saison des sucres qui s’amorce », a souligné le ministre Lamontagne par voie de communiqué.

De plus, si les normes sanitaires le permettent, le gouvernement autorisera exceptionnellement la prolongation du service de repas par les cabanes à sucre au-delà de la période normalement permise. Ainsi, les entreprises pourront demeurer ouvertes plus tard en saison si elles le désirent. Cette permission sera accordée conformément à la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles.

Une aide pour les invendus

Le gouvernement permettra par ailleurs aux producteurs acéricoles qui ont des activités de cabane à sucre de recevoir une aide pour le financement de leurs inventaires de sirop d’érable invendus. Ces entreprises pourront ainsi compter sur des liquidités en ces temps difficiles. Dans la même veine, La Financière agricole du Québec (FADQ) renouvelle son appui au Programme d’avance à l’entaille. Pour la saison 2021, ce sont 50 millions de dollars qui sont disponibles. L’objectif est aussi de permettre aux exploitants d’érablière d’obtenir plus rapidement des liquidités au moment où ils entreprennent leurs travaux d’entaillage des érables.

Les cabanes à sucre ont également accès à différentes mesures de soutien mises en œuvre pour venir en aide aux entreprises touristiques touchées par la pandémie, incluant le Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) - volet Tourisme. Ce programme a fait l’objet de bonifications importantes, incluant une majoration du pardon du prêt de 100 000 à 250 000 dollars, ainsi qu’un pardon supplémentaire équivalant à 100 % des frais d’énergie encourus entre janvier et juin 2021, pour un montant maximal de 35 000 dollars par mois ou de 210 000 dollars pour la période.

La récolte de sirop d’érable de la saison 2020 au Québec a atteint 175 millions de livres, un record de production en volume pour la province. Les projets d’investissement des entreprises acéricoles servant des repas de type cabane à sucre sont admissibles au PADAAR selon certaines conditions. Ainsi, l’aide financière peut couvrir jusqu’à 50 % des dépenses admissibles d’un projet et peut atteindre un maximum de 50 000 dollars par entreprise. Les dépenses effectuées depuis le 12 mars sont admissibles.

Exceptionnellement pour la saison 2021, le gouvernement travaille à l’élaboration d’un règlement qui permettrait aux cabanes à sucre de servir des repas en dehors de la période normalement permise. Il est possible d’accorder une telle permission par l’élaboration d’un règlement, en vertu de l’article 80 de la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles.

(Avec communiqué)

Mots-clés: Québec (province)
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).