brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

Nourriture dans les CHSLD : le PQ demande que le gouvernement agisse

 
13 décembre 2021
Crédit photo: Pexels

La députée de Duplessis et porte-parole du Parti Québécois pour les aînés, Lorraine Richard, a rappelé dans un communiqué que « les soins aux aînés doivent être une priorité du gouvernement et qu’en ce sens, il a le devoir d’assurer qu’on serve aux personnes âgées en hébergement des repas de qualité ». Le Parti Québécois a déposé ce mardi une motion qui, à la grande satisfaction de la députée, a été adoptée à l’unanimité.

La motion insiste sur quatre points :

  • Les aînés, qui sont les bâtisseurs du Québec, ont droit à un traitement digne ;
  • Certains CHSLD servent aux aînés de la nourriture de piètre qualité ;
  • Le gouvernement doit rendre des comptes quant à l’amélioration de la qualité des repas et aux investissements consentis ;
    Le gouvernement et les institutions doivent agir pour remédier à la situation et améliorer la qualité de la nourriture dans les CHSLD.

« La nourriture qu’on sert aux résidents, c’est la base des services qu’on doit offrir en hébergement. Pourquoi, alors, bien qu’on ait identifié le problème il y a des années déjà, la question revient dans l’actualité ? De toute évidence, dans certains établissements, la qualité n’est toujours pas au rendez-vous, les repas ne sont pas plus appétissants qu’ils l’étaient il y a cinq ans. Pensez-y : on va jusqu’à servir aux aînés du réchauffé réchauffé. C’est tout simplement inacceptable, indique Lorraine Richard. Aujourd’hui, l’ensemble des parlementaires, et la CAQ au premier chef, se sont prononcés pour une nourriture de meilleure qualité en CHSLD. Et il n’y a pas une minute à perdre ; on attend des résultats concrets au cours des prochaines semaines. »

Par l’adoption unanime de la motion déposée par le chef parlementaire du Parti Québécois, le gouvernement s’est engagé à améliorer les choses rapidement. Lorraine Richard ajoute que « les aînés ont droit à un traitement autrement plus digne, et c’est le devoir des élus de le garantir car, souvent, personne n’ose se plaindre ». « Je demande encore une fois au gouvernement de nommer un protecteur des aînés, pour leur donner, ainsi qu’à leurs proches, une ressource vers qui se tourner et à qui se confier quand ce genre de situation arrive. Dans l’intérêt des aînés et pour leur bien, l’État doit créer cette instance indépendante qui s’assurera du respect et de la promotion de leurs droits », a-t-elle conclu.

Cette motion fait notamment suite à un article paru dans le Journal de Montréal récemment, qui parlait de la mauvaise qualité des repas servis au CHSLD du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal. Plats préparés quelques jours d’avance puis réchauffés, erreurs dans la distribution des repas, nourriture renversée pendant le transport, ustensiles et assiettes en plastique : des employés et des proches de résidents de dénonçaient le « traitement honteux » réservé aux résidents. Selon le ministre de la Santé Christian Dubé, un problème de fournisseurs serait à l’origine de la situation, et un enquêteur a été mandaté sur place.

Mots-clés: Services institutionnels
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).