No900 : « À Vegas pour s’inspirer des meilleurs... et se mesurer à eux »

 
6 avril 2017 | Par Pierre-Alain Belpaire

Plus de 7 000 visiteurs, 470 compagnies, producteurs et fournisseurs installés dans quelque 1 100 kiosques, 80 conférences programmées. Et au milieu de ce Capharnaüm, une poignée de Québécois, avides, curieux et passionnés. Organisée à Las Vegas du 27 au 30 mars, la 33e édition de l’International Pizza Expo a, notamment, accueilli 11 représentants de Pizzéria No900, l’enseigne présente dans la région de Montréal, à Sherbrooke et à Québec.

Si nos ambassadeurs ont arpenté les allées du plus grand événement planétaire consacré à la légendaire pâte garnie, c’était bien évidemment pour y nouer des liens, assister à des ateliers, rencontrer des partenaires et découvrir les dernières nouveautés de l’industrie. « Il faut s’imaginer un espace grand comme deux terrains de football, rempli de gens qui n’ont qu’un sujet de conversation : la pizza, s’amuse Brian Vickers, chef-formateur auprès de Pizzéria No900. Au Canada, la pizza n’est pas toujours suffisamment valorisée ou considérée. Là, à Vegas, on est au contact des meilleurs, des Italiens et des Américains notamment. Et si on veut s’améliorer, on doit aller voir ce que font les plus grands experts. »

S’inspirer des meilleurs. Et se comparer à eux. Deux prestigieuses compétitions, les World Pizza Games et l’International Pizza Challenge, étaient organisées lors de l’Expo. Le premier concours met l’accent sur les habiletés techniques (rapidité, taille, montage des boites…) tandis que le second insiste sur la cuisson, la présentation, la préparation… « Notre spécialité, c’est la pizza Napolitaine. Et dans cette catégorie, notre candidat, Mirko, a fini 5e lors l’International Challenge. Dans la catégorie Traditionnelle, on termine 4e. On est ravis », sourit celui qui a personnellement accroché la 21e place dans la catégorie Pan Pizza Division. « C’était un test, une expérience et le résultat est donc très intéressant et inspirant. La Pan Pizza, c’est la pizza cuite dans une poêle, une tôle, une casserole… C’est un concept qu’on n’exploite pas encore mais qu’on aimerait peut-être proposer prochainement. »

Outre les classements et résultats, l’équipe de Pizzéria No900 retient surtout l’aspect pédagogique de l’expérience. « Ça va faire 20 ans que j’évolue dans le monde de la pizza et j’en apprends encore tous les jours ou presque. Alors imaginez ce que nos jeunes pizzaioli vont retirer de leur séjour à Vegas…, lance Brian Vickers. Et on doit prendre soin de nos jeunes. Au Québec, il est de plus en plus difficile de dénicher des relèves motivées. La pizza n’attire pas les cuisiniers. C’est dommage mais c’est comme ça... »

Pourtant, l’avenir de la pizza pourrait s’avérer particulièrement brillant. Au cours des dernières années, les Québécois ont en effet appris à la découvrir. Et se tournent de plus en plus souvent vers des pizzas plus raffinées, plus travaillées. « Cela fait 7 ou 8 ans qu’on fait de la Napolitaine. La vraie, celle avec la pâte qui cuit en 90 secondes. Au début, les gens estimaient qu’il manquait du fromage ou de la garniture, ils avaient un peu de mal avec la mozzarelle fraîche... Mais on leur a expliqué que c’était ça, une véritable Napolitaine. Et ils ont adhéré. Dans l’univers de la pizza comme ailleurs, un peu de pédagogie peut souvent aider. Et le goût fait le reste… »

(Crédit photo : Pizzéria No900)

Pour suivre Pizzéria No900 :

Mots-clés: Québec (province)
Événements
Concours
Entrevue

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).