brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Nicolas Duvernois offre du désinfectant aux bars et restaurants

 
18 août 2021 | Par Sophie Poisson
Crédit photo: Ferreira

Quelque 48 000 bouteilles de 350 ml de désinfectant à main MAINFORTE, de la compagnie Duvernois Esprits Créatifs, sont offertes aux bars et restaurants de Montréal et Québec. Une collaboration a vu le jour avec la SAQ Restauration pour utiliser son réseau et ainsi faire la distribution. Pour bénéficier d’une caisse de désinfectant, les intéressés peuvent en faire la demande au moment de passer leur commande à la SAQ.

« J’ai énormément d’amis dans la restauration, soutient le fondateur de Duvernois Esprits Créatifs, Nicolas Duvernois. Je voyais les coûts et la complexité de rouvrir avec le plexiglas, les masques, les gants... Je ne pouvais pas rester sans rien faire. Le conjoint d’une employée travaille dans un restaurant et a rapporté qu’il devait aussi acheter du désinfectant pour les clients et les employés. C’est là que j’ai eu l’idée ! »

L’entrepreneur a déjà lancé plusieurs initiatives durant la pandémie, comme offrir 6 000 boîtes-repas aux travailleurs de la restauration ou verser 25 000 $ à la Fondation CHU Sainte-Justine.

De Pur Vodka à MAINFORTE

Duvernois Esprits Créatifs rassemble initialement les marques Pur Vodka, Romeo’s gin et Choco Crème. Avec l’arrivée de la pandémie et le manque de désinfectant à main, il a choisi de retirer Pur Vodka de la ligne de production et d’utiliser son éthanol pour implanter MAINFORTE. « Quand j’ai réalisé qu’on avait tout ce qu’il fallait pour venir en aide, j’ai décidé de me lancer dans cette aventure avec mon équipe sans connaître le sujet. Ça a été un apprentissage express, avec des ruptures de stock partout et des nouvelles règles à suivre », raconte le fondateur.

Prête dix jours plus tard, sa recette approuvée par Santé Canada a d’abord servi à répondre à la demande des services essentiels et des manufacturiers prioritaires, comme des hôpitaux et des centres de recherche. Rapidement, Nicolas Duvernois a dû s’entendre avec des partenaires, notamment d’embouteillage, pour répondre à la forte demande et pour recommencer à produire de la vodka, sachant que sa ligne avait été arrêtée pendant six semaines environ. À l’automne, la question d’arrêter de produire du désinfectant s’est posée.

« Avec les nouvelles complications et la nouvelle réalité que le télétravail amène, ça a l’air plus facile de l’extérieur que ça ne l’est vraiment parce qu’on a beaucoup engagé, on a lancé de nouveaux produits, on a ouvert des marchés... Parallèlement, il fallait que je "remette mon cerveau à zéro" pour me concentrer sur le désinfectant. C’est difficile à suivre ! » À la place, il a décidé de s’associer avec l’entrepreneure Marie-Pierre Bérubé, qui détient Kliin, dont les produits comme l’essuie-tout sont dédiés à l’entretien de la maison. Graduellement, il lui a transféré à son entrepôt les produits de la gamme, qui inclut aujourd’hui des lingettes, ainsi que les relations clients.

Les deux entrepreneurs prévoient ensemble d’élargir la gamme MAINFORTE. « Une fois que la pandémie sera derrière nous, on va se concentrer sur les innovations. Pourquoi faudrait-il toujours de l’alcool dans un produit désinfectant, sachant que ça rend l’approvisionnement et la production complexes et le produit assez dispendieux ? »

Pour suivre MAINFORTE :

Mots-clés: Hygiène et salubrité
Produits et accessoires
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).