brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

My Cantine repense les réfrigérateurs connectés

 
8 juillet 2022 | Par Caroline Devillers
Crédit photo: My Cantine

Proposer des repas sains, préparés par des restaurateurs locaux et les rendre disponibles en tout temps, peu importe le jour de la semaine, et ce à un prix raisonnable : c’est le pari que s’est lancé My Cantine. Créée par Cédric Moindrot, l’entreprise est en train de développer une gamme de réfrigérateurs connectés pour équiper bureaux, écoles, hôpitaux et autres institutions et ainsi offrir des repas en libre-service.

Le Français Cédric Moindrot est arrivé à Montréal il y a cinq ans. Anciennement gérant d’une entreprise de traiteur à Paris et d’une boîte de nuit dans la capitale, il prend le pari de traverser l’Atlantique pour monter Le XVI XVI, un concept de restaurant technologique avec un robot barman. Toutefois, après la fermeture de son établissement en 2019, il est dans l’obligation de rediriger ses projets de carrière. C’est ainsi qu’il crée My Cantine en 2020.

Le principe est simple : une personne équipée de sa carte de paiement, de l’application My Cantine ou d’une carte fournie par son employeur scanne le lecteur du réfrigérateur, permettant ainsi le déverrouillage de la porte. La personne choisit son repas parmi les plats proposés, referme la porte et laisse le réfrigérateur calculer automatiquement les produits qui ont été retirés des étagères pour ensuite directement débiter la carte du consommateur.

Une meilleure gestion des stocks

« C’est une manière de faire face à la pénurie de main-d’œuvre, explique Cédric Moindrot. Notre but n’est pas d’enlever du travail à des salariés mais de faire face au manque. Avoir un point de vente sans personnel revient à avoir affaire avec un livreur uniquement, c’est donc un vrai avantage. » Selon l’entrepreneur, utiliser un réfrigérateur connecté est aussi un moyen de mieux gérer les stocks puisque la machine réalise un inventaire précis à chaque livraison, avec notamment le détail des dates de péremption, ce qui permet de lutter contre le gaspillage alimentaire.

My Cantine promet d’équiper ses frigos de plats sains et abordables (entre 10$ et 15$ environ) en faisant appel à des traiteurs ou des restaurateurs qui partagent les mêmes valeurs du « bien manger, autant pour soi que pour la planète », comme le dit Cédric Moindrot. Toutefois, même si l’entreprise peut suggérer des fournisseurs aux entreprises et institutions séduites par le produit, elle se dédouane de toutes responsabilités concernant la logistique de gestion de stocks. My Cantine est avant tout une technologie.

Avec l’arrivée de trente réfrigérateurs d’ici septembre, dont la plupart sont déjà vendus, la marque espère s’implanter un peu partout à Montréal et ailleurs en Amérique du Nord. Cédric Moindrot souhaite également continuer de travailler sur sa technologie et rendre les frigos de plus en plus performants, en suggérant par exemple des produits pour les personnes ayant des allergies, ou en offrant des programmes de fidélité avec des réductions à la clé. Selon lui, « le marché s’ouvre à toutes les possibilités ».

Pour suivre My Cantine :

Mots-clés: Technologie
Équipement
HRI - Général
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).