Montréal vient en aide aux restaurateurs touchés par les chantiers

 
16 novembre 2018

Le Comité commerce, auquel s’était joint l’ARQ, avait recommandé à la Ville de Montréal d’offrir une compensation financière aux commerçants affectés par des chantiers de construction. La Ville semble avoir écouté, elle qui a présenté cette semaine deux programmes destinés à aider les commerçants.

Le premier programme consiste en une aide financière aux commerces affectés et est rétroactif au 1er janvier 2016. Ce programme totalisant 25 M$ d’ici 2021 se base « sur la perte réelle des commerces, en comparant le bénéfice brut réalisé lors d’un exercice financier qui a cours pendant la période des travaux, avec le bénéfice brut réalisé lors des exercices financiers antérieurs », lit-on dans un communiqué.

Détails  :

  • Le programme d’aide financière couvre les pertes de bénéfice brut supérieur à 15% ;
  • Les commerçants seront éligibles à une aide financière maximale de 30 000$ par année ;
  • Le dépôt des demandes se fera en se basant sur des données réelles facilement disponibles pour les commerçants ;
  • S’applique aux commerces situés dans des secteurs où des travaux de construction de conduites d’égout ou d’aqueduc sont exécutés par la Ville de façon rétroactive au 1er janvier 2016 et d’une durée minimale prévue ou réelle de six mois ;
  • S’applique aux commerces situés dans des secteurs où tout autre projet majeur d’infrastructures publiques, réalisé par la Ville ou la STM, sont d’une durée minimale prévue ou réelle de 36 mois ;
  • Pour être éligible, le commerce doit avoir débuté ses activités avant le début des travaux.

Le second programme, nommé Artère en transformation, s’adresse principalement aux associations de commerçants et est une version bonifiée de l’ancien programme PRAM-Artère en chantier et prévoit :

Détails :

  • Un encadrement stratégique et un soutien financier aux associations et SDC pour l’embauche de ressources pour réaliser des projets mobilisateurs : volet plus souple pour mieux adapter le soutien aux durées variables des chantiers d’un endroit à un autre. Par exemple, pour un chantier d’une durée moyenne de 18 mois, près de 330 000 $ pourraient être accordés en soutien financier ;
  • Une enveloppe budgétaire de 60 000 $ par secteur commercial identifié pour réaliser des études stratégiques afin de relancer l’activité économique sur l’artère après les travaux : diagnostics ou plans directeurs ;
  • Une enveloppe budgétaire de 100 000 $ par secteur pour de l’aide post-chantier. La forme que ces projets prendront (concours d’entrepreneuriat et/ou projets mobilisateurs) sera déterminée en collaboration avec les associations de commerçants et les SDC en fonction, entre autres, du taux de vacance sur l’artère concernée ;
  • Des subventions directes aux commerçants pour la rénovation de leurs bâtiments, à hauteur de 250 000 $ par bâtiment, peu importe son gabarit. En éliminant le montant plafond selon le gabarit du bâtiment, le programme est dorénavant plus en phase avec l’investissement réel réalisé dans un bâtiment commercial. La Ville investira ainsi 16,8 M$ étalé sur 10 ans. Les déboursés commenceront en 2019 et s’étaleront jusqu’en 2028.

(D’après communiqué)

Mots-clés: 06 Montréal
Lois, règlements et permis
Communiqués
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).