Modernisation de la réglementation en matière d’alcool : la Saskatchewan va de l’avant

21 novembre 2012 - Par Ginette Poulin

La ministre responsable des jeux de hasard et de l’alcool pour la Saskatchewan (Saskatchewan Liquor and Gaming Authority), Donna Harpauer, a récemment annoncé que plus de 70 modifications seraient apportées à leur réglementation en matière d’alcool. Parmi elles, l’allongement de la durée du permis à trois ans, la normalisation des heures d’ouverture et la réduction des formalités administratives. Ces changements répondent à de nombreuses préoccupations du secteur de la restauration qui avaient été présentées par l’Association canadienne des restaurateurs et des services alimentaires (CRFA) plus tôt cette année.

« Nous avons longtemps demandé une modernisation du système et sommes heureux que le gouvernement ait écouté les conseils de restaurateurs de la province, a déclaré Dwayne Marling, vice-président du Manitoba et de la Saskatchewan pour la CRFA. Cette annonce représente un grand pas dans la bonne direction […] et nous allons poursuivre notre dialogue avec le ministre Harpauer pour que d’autres mesures soient prises pour moderniser le système. »

De son côté, l’Association des restaurateurs du Québec (ARQ) espère que cette annonce incitera le gouvernement du Québec à agir. « La modernisation des lois et des règlements touchant la vente et le service de l’alcool est une nécessité aussi ici au Québec et nous souhaitons que le gouvernement Marois aille de l’avant au plus tôt !, souligne François Meunier, vice-président, Affaires publiques et gouvernementales pour l’ARQ. En outre, nous sommes choqués d’une mesure apparaissant au budget provincial annoncé hier [2] à l’effet d’augmenter de 50 cents le litre la taxe spécifique sur le vin payée par les restaurateurs. »

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.