brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Microtel Lac-Mégantic : Rallumer les étoiles du centre-ville

 
15 avril 2021 | Par Laurence-Michèle Dufour
Crédit photo: Activar Hôtels
  • Ouverture : 15 mars 2021
  • Nombre d’unités : 70
  • Propriétaires : Wyndham Hotels & Resorts, Activar Hotel, Ville de Lac-Mégantic, Investissement Québec, Développement économique Canada, Roynat et la Société de développement économique du Granit

Situé sur la rue Frontenac, en plein centre-ville, l’hôtel Microtel Lac-Mégantic ouvrait ses portes au public le mois dernier après un an de chantier. Ce bâtiment de la bannière Wyndham, qui possède plus de 9 000 hôtels à travers le monde, est le fruit d’un partenariat avec plusieurs investisseurs locaux. C’est le groupe Activar Hôtels qui a chapeauté l’ensemble du projet de développement, totalisant un investissement de 9,6 millions de dollars, de l’achat de terrain jusqu’à la gestion de l’hôtel.

Ce nouvel hôtel et ses 70 chambres viennent doubler l’offre du parc hôtelier de Lac-Mégantic, en pleine reconstruction suite aux événements tragiques de l’été 2013. Le déraillement d’un convoi ferroviaire de 72 wagons de pétrole brut avait provoqué une explosion et un incendie, qui en plus d’anéantir le centre-ville avaient entraîné la mort de 47 personnes. La porte cochère de l’hôtel rend d’ailleurs hommage à ces victimes en arborant 47 étoiles. Une porte-ouverte pour la communauté, qui est au cœur de ce projet, avait été promise à la municipalité. L’événement s’est déroulé virtuellement pour se conformer aux mesures qu’exige la crise sanitaire.

« Nous avons réalisé une vidéo ainsi qu’une présentation virtuelle, raconte Xavier Icardo, vice-président aux opérations chez Activar Hôtels. Notre engagement ne s’arrête pas qu’aux étoiles, nous désirons entretenir de bons partenariats. La ville nous a beaucoup aidé au niveau des investissements, donc c’est clair pour nous que l’on souhaite rendre la monnaie. Notre groupe essaie évidemment de travailler sur des projets qui sont logiques financièrement, mais qui participent également au développement communautaire et économique de la région. »

La ville s’est d’ailleurs qualifiée en 2017 pour obtenir sa certification Cittaslow en répondant à quelque 70 critères répartis en plusieurs domaines, soit l’énergie et l’environnement, les infrastructures, la qualité urbaine, l’agriculture, le tourisme et l’artisanat, l’accueil, la sensibilisation et la formation, la cohésion sociale ainsi que les partenariats. Aussi appelé Réseau international des villes du bien vivre, cette communauté de villes s’engage à ralentir le rythme de vie de leurs citoyens. Un mouvement d’urbanisme qui s’inscrit dans les mouvements de la décroissance économique et du nouvel urbanisme.

« Une architecture beaucoup plus épurée »

Cet hôtel est le troisième de la marque Microtel au Québec, succédant à ceux de Val-d’Or et de Mont-Tremblant, mais le premier de la gamme Moda au Canada. « Une architecture beaucoup plus épurée, plus moderne, plus carrée, plus chic et plus lumineuse qui change des projets précédents créés dans les années 2000 », précise Xavier Icardo. Comme le nom de l’hôtel l’indique, la chambre classique du Microtel est plus petite qu’une chambre traditionnelle mais en possède tous les avantages, en plus d’offrir quelques services supplémentaires (four micro-ondes, réfrigérateur, etc.).

L’air conditionné en unité individuelle dans les chambres est encastré dans le mobilier. La plupart des meubles sont fixés au mur, ce qui en plus de désencombrer le sol, en facilite l’entretien. « Les suites possèdent des cuisinettes qui sont complètement équipées avec casseroles, couteaux, cuillères, etc. Elles permettent de cuisiner à même la chambre, qui possède également un coin « lounge » pour se relaxer. Quasiment comme un petit appartement, mais dans une seule pièce », image le vice-président.

Quelques détails du modèle d’origine ont dû être revisités afin de l’adapter au climat québécois, plus rigoureux. Un espace de rangement pour les manteaux et du carrelage plutôt que du tapis habille ainsi l’entrée de la chambre. Comme une grande partie du moteur économique de la région repose sur le bois et le granit, principales ressources naturelles, le choix de ces matières a été préconisé. Les différentes constructions modulaires ont été réalisées en usine par Fabrik Habitations Simplifiées, situé à Saint-Georges de Beauce. En bloc de deux chambres reliées par un bout de couloir, les pièces ont ensuite été assemblées sur le chantier en moins de quatre jours ; un processus qui s’adapte parfaitement à l’hiver. Le projet initial n’aura été ralenti que de quelques mois en raison de la pandémie.

Clientèle d’affaires et de loisir

Un service de déjeuner sera offert dans la salle prévue à cet effet, mais l’hôtel ne possède pas de restaurant à proprement parler. Toutefois, un micromarché permettra aux clients d’acheter quelques produits essentiels, majoritairement locaux. Une salle de réunion ainsi que beaucoup d’espaces de travail sont prévus au rez-de-chaussée. L’hôtel, qui se veut un endroit social, devra attendre l’assouplissement des mesures pour exprimer son plein potentiel.

« Il y a énormément de baies vitrées, le côté social fait partie du concept initial. Nous souhaitons permettre à la ville et à certaines industries d’attirer plus de réunions d’affaires, de symposium, de conventions et faire plus de rencontres », poursuit Xavier Icardo. Selon ce dernier, la clientèle sera majoritairement constituée de cette clientèle d’affaires, mais celle de loisir pourrait atteindre près de 40 % du ratio.

Les forêts, les lacs, les montagnes, les nombreuses étoiles qu’il est possible d’admirer à partir de l’Observatoire du parc national du Mont-Mégantic contribuent au tourisme grandissant de la région. Un parc sécuritaire a été prévu pour entreposer les motos, les motoneiges et autres véhicules récréatifs qui sont très populaires dans la région. « On souhaite travailler à donner de l’information sur les routes pour la course à pied et le vélo, rendre l’hôtel une part entière de la communauté et de sa vision, en être un peu les ambassadeurs… »

Pour suivre Microtel Lac-Mégantic :

Mots-clés: 05 Estrie
Développement durable
Hôtellerie
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).