Microbrasserie du Lac-Saint-Jean : Brasser et déguster pour préserver et informer

 
8 avril 2020 | Par Marie-Ève Garon

Chaque année, la Microbrasserie du Lac Saint-Jean appuie financièrement un organisme avec qui elle partage des valeurs communes. Pour sa toute dernière collaboration, l’entreprise a voulu soutenir une cause environnementale. Elle a donc choisi la Coalition Fjord en tant qu’organisation citoyenne activement engagée pour la protection du Fjord-du-Saguenay. Les microbrasseries La Korrigane (Québec) et Tête d’Allumette (Saint-André-de-Kamouraska) se sont associées au projet afin de participer aux deux premiers brassins d’une série qui en prévoit environ sept. Le nom des autres brasseurs qui prendront part à cette initiative seront dévoilés ultérieurement.

« Il y a un certain temps, nous avons pris la décision de travailler chaque année avec une organisation très bien structurée, mentionne Annie St-Hilaire, copropriétaire de la Microbrasserie du Lac Saint-Jean. Nous étions rendus là dans notre cycle, c’est-à-dire d’aller au-delà des commandites afin de véritablement redonner à une cause. » Après avoir travaillé avec la Sociéte d’Alzheimer, le Centre de solidarité, la Véloroute des Bleuets, Leucan et Sur la Pointe des Pieds, l’équipe de la Microbrasserie a ressenti le besoin de sélectionner un organisme qui témoigne de son attachement au territoire. « Nous avons donc approché la Coalition Fjord, notamment parce que c’est une organisation solide, soutenue par des recherches universitaires, qui se veut proactive en ce qui concerne la protection du Fjord. Nous leur remettrons 0,10 $ pour chaque bouteille vendue. »

S’ancrer dans la communauté

Afin de souligner leur engagement, les membres de la Coalition ont été invités à créer eux-mêmes les messages véhiculés sur les étiquettes afin d’informer la population des principaux enjeux environnementaux. « Compte tenu qu’il y a eu une certaine polémique autour de la Coalition et des projets de GNL Québec au cours de la dernière année, la teneur du message devenait cruciale. De notre côté, nous sommes demeurés concentrés sur notre partenariat. Ça ne fait pas l’unanimité qu’une microbrasserie se positionne par rapport à l’environnement, mais nous avons une mission sociale et nous croyons important de faire part de nos valeurs. »

Les deux bières élaborées jusqu’à maintenant sont disponibles dans 1 500 points de vente au Québec, notamment dans toutes les épiceries du Saguenay– Lac-Saint-Jean. En collaboration avec la Microbrasserie du Lac St-Jean, La Korrigane a ainsi concocté le breuvage houblonnée « Barbe rose » à partir du pimbina, un petit fruit cueilli en hiver qui se retrouve dans nos forêts, tandis que Tête d’Allumette a imaginé une bière de type belge avec un subtil arôme salin, baptisée « Opération foin ». Pour Annie St-Hilaire, il s’avérait important qu’une part des ingrédients soit lié au territoire jeannois ou à celui de ses collaborateurs.

Compte tenu de la pandémie de COVID-19, il se pourrait que le nombre de brassins prévu initialement soit revu à la baisse. Par ailleurs, même si les propriétaires auraient souhaité lancer leurs nouvelles bières de façon plus festive, ils ne pouvaient guère se permettre d’attendre. « Les deux brassins étaient prêts, il fallait procéder au lancement puisque c’est à ce moment-là que la bière est bonne ! On doit avancer malgré le contexte et essayer de garder le cap sur nos objectifs. »

(Photos fournies par la Microbrasserie du Lac Saint-Jean. Sur la photo principale : Catherine Foster de La Korrigane, Pierre Bigot et Marc Gagnon, tous deux de la Microbrasserie du Lac Saint-Jean.)

Pour suivre la Microbrasserie du Lac Saint-Jean :

Mots-clés: 02 Saguenay-Lac-Saint-Jean
Nouveau produit
Produits du terroir

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).