brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Menu « prêt-à-accorder » : Construire le repas autour du vin

 
20 février 2021 | Par Leïla Jolin-Dahel
Crédit photo: Bleu Marine

Désireux de se réinventer avec la pandémie, le restaurant de Québec Bleu Marine délaisse les plats à emporter et offre désormais une formule « prêt-à-accorder », où les mets à préparer sont choisis en fonction des vins. « Le take-out c’est bien, mais souvent c’est froid quand ça arrive », estime la copropriétaire de l’établissement situé sur la rue Saint-Jean, Claudine Déry. Selon elle, la formule prêt à cuisiner que son restaurant propose permet non seulement d’offrir une meilleure qualité de repas, mais également de démocratiser les accords entre les plats et les vins.

C’est après avoir remarqué la hausse des ventes d’alcool à la SAQ et l’intérêt grandissant pour la cuisine maison en pandémie que Claudine a eu l’idée de créer des accords mets-vins avec des ingrédients prêts à être cuisinés. Habitués à œuvrer dans des établissements gastronomiques, elle et son associé Yann Barrette-Bouchard ont trouvé que l’élaboration de plats se mariant à des vins d’entrée de gamme est un « bel accomplissement » : « On a vraiment fait un travail de recherche assez incroyable, et on a créé une recette super simple pour aller avec chaque vin ».

Ainsi, 15 vins d’importation privée ont inspiré autant de mets à cuisiner à la maison. On retrouve entre autres un risotto au basilic et à la pêche pour accompagner le Ficelle 2019, un soave vénitien... Chaque boîte-repas comprend les ingrédients nécessaires en quantité déjà mesurée de même que la marche à suivre, façon Goodfood. Une fiche informative présente également le vignoble d’où provient la bouteille.

Club de vin privé et restaurant-caviste

Afin de s’assurer que les clients soient en mesure de réussir la recette, un code QR redirige vers un site web où toutes les étapes de préparation sont illustrées en photos. Dans le but de maintenir la qualité des ingrédients, Bleu Marine a opté pour des aliments faciles à conserver, sous vide ou encore surgelés. « En attendant de voir la réponse de la clientèle, on a choisi des produits qu’on pouvait congeler, pour ne pas avoir de pertes », explique Claudine.

Les deux propriétaires sont sommeliers de formation, mais le projet a amené Claudine à se réorienter en cuisine. Passer de sommelière à cuisinière s’est fait progressivement pour la restauratrice. La réouverture des salles à manger à moitié de leur capacité cet été lui a d’ailleurs donné le temps de s’adapter, raconte-t-elle. « Et je ne sais même pas si je vais sortir de la cuisine tellement j’aime ça ! »

Les accords se voient de plus en plus dans les menus à emporter, alors que différents restaurateurs construisent désormais leurs offres autour du vin. C’est par exemple le cas du Bar Mamie, à Montréal, qui lance son « Club de vin Mamie » : le client reçoit sur inscription une sélection de deux bouteilles avec leurs fiches détaillées pour la dégustation, en plus d’un repas (plats et desserts pour deux personnes) en accord avec les vins reçus.

De son côté, si la clientèle est au rendez-vous avec son offre de prêt-à-accorder, Bleu Marine songe également à la possibilité de convertir la moitié du restaurant en caviste. « On n’a pas besoin d’un palais de chef ou de sommelier pour apprécier un accord réussi. Quand ça fonctionne, tout le monde s’en rend compte... »

Bleu Marine, 585 rue Saint-Jean, Québec

Mots-clés: 03 Capitale Nationale (Québec)
Sommellerie
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).