Masques dans le secteur hôtelier : Des exceptions à la règle

 
16 juillet 2020

La mesure imposant le port du couvre-visage dans les lieux publics fermés, en vigueur dès ce samedi 18 juillet, concerne évidemment les hôtels de la province. Toutefois, note l’Association Hôtellerie Québec (AHQ), « quelques particularités méritent d’être soulignées ».

Les clients devront porter le masque au contact des employés et durant tous leurs déplacements à l’intérieur de l’établissement. Ils pourront le retirer une fois arrivés à destination ou lorsqu’ils s’installeront pour une activité (repas, baignade, réunion…). Cette mesure ne vise pas les visiteurs de 12 ans et moins, rappelle l’AHQ.

Pour les employés et gestionnaires de l’hôtel, l’Association souligne que « le masque est obligatoire [uniquement] s’il n’y a pas d’autres mesures de séparation physique possible. À titre d’exemple, si votre réception est équipée d’un séparateur transparent, isolant ainsi votre employé du client, l’employé ne devra pas porter de masque. Toutefois, si l’employé se déplace de son poste pour aller ailleurs, il aura l’obligation de porter son masque le temps du déplacement. »

Enfin, un employé en charge du ménage n’est pas concerné par cette imposition du port du couvre-visage s’il effectue cette tâche seul.

« L’objectif du port du masque est de limiter la propagation dans les environnements clos, où la distanciation physique n’est pas possible, insiste l’AHQ. Nous recommandons de ne pas "jouer à la police" trop fortement si certains clients ou employés récalcitrants s’objectent. »

(Avec communiqué. Crédit photo : Polina Tankilevitch / Pexels)

Pour suivre l’Association Hôtellerie Québec :

Mots-clés: Québec (province)
Communiqués
Lois, règlements et permis
Santé et sécurité
Hôtellerie

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).