brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Malgré la crise, Mayrand multiplie ses entrepôts

 
8 avril 2021 | Par Laurence-Michèle Dufour
Crédit photo: Mayrand

Présente dans le paysage alimentaire depuis plus d’un siècle, l’enseigne Mayrand, fondée en 1914, fait pour la première fois son apparition à l’extérieur du Grand Montréal. Cette semaine, la quatrième succursale de la bannière voyait le jour à Saint-Jérôme. Engagée dans une expansion accrue depuis l’arrivée de son nouveau président et chef de la direction, Mario Bélanger, l’entreprise a le vent dans les voiles.

La tempête COVID-19 aura forcé les responsables de l’entreprise à revoir leurs plans et leur calendrier 2020, mais la compagnie accuse finalement quelques mois de retard seulement pour l’ouverture de ses trois nouvelles succursales en moins d’une année : Brossard (juillet 2020), Laval (octobre 2020) et maintenant Saint-Jérôme.

Pour les restaurateurs qui privilégient plus souvent la livraison de la division Mayrand Plus, les magasins Mayrand agissent plutôt à titre de « dépanneur », bien que l’offre sur les tablettes soit initialement pensée pour eux. « Dans nos magasins, pour 100$ vendus, 40$ provenaient du milieu de la restauration avant la pandémie. Présentement on parle de 20$ environ, explique Mario Bélanger. La division de la restauration en a mangé pour son rhume, mais les magasins se portent bien. »

Prêts pour la reprise

Le manque à gagner a ainsi été comblé par le grand public, qui depuis plus d’un an est encore plus curieux et renoue avec les fourneaux. Cette position privilégiée de l’entreprise sera très utile, selon son président, lors de la reprise des restaurants : « Comme tels, si les restaurants ouvrent demain, on est prêts. On a ajusté notre offre et notre inventaire pour pouvoir bouger rapidement ». Les nombreux entrepôts permettent ainsi d’avoir une grande variété de produits, et ce en grande quantité.

Si Anjou mettait à l’honneur les saveurs et couleurs italiennes, la succursale de Brossard, quant à elle, aura permis à l’entreprise de peaufiner sa gamme de produits asiatiques qui sont maintenant disponibles partout. « Pour Saint-Jérôme, on souhaite se concentrer sur l’offre des Basses-Laurentides, précise Mario Bélanger. Au moment où on se parle, 55 produits sont déjà disponibles et on souhaite en avoir plus. »

Dans cette nouvelle succursale de 36 000 pieds carrés, 3 000 pieds carrés de chambres froides sont consacrés aux aliments frais, dont plus de 1 200 sont des produits locaux. Si 80 nouveaux emplois ont été créés, la pénurie de personnel se fait aussi sentir dans le secteur. « Nous avons même dû repousser l’ouverture de Laval de deux mois, faute de personnel, confie le président. Ici on a réussi à ouvrir, mais encore une dizaine de postes sont à combler. » Pour la suite, l’entreprise cherche à se poser à Québec, à Sherbrooke et à Gatineau. Encore une ou deux succursales sont également prévues à Montréal.

Pour suivre Mayrand :

Mots-clés: Québec (province)
Fournisseurs
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).