Maison Louvain, l’agence qui déniche les perles rares du milieu gastronomique

19 août 2019 - Par Marie-Ève Garon

L’agence de gestion de talents spécialisée en gastronomie, Maison Louvain, a été officiellement lancée jeudi dernier, dans le Vieux-Port de Montréal. L’événement, auquel participait entre autres Valentine Thomas, pêcheuse professionnelle au harpon faisant partie des huit talents recrutés jusqu’à maintenant par la jeune agence, a permis de présenter l’entreprise et de dévoiler ses nouvelles recrues.

« Nous fonctionnons selon le même principe qu’une boîte de gestion d’artistes ou de sportifs, mais avec des personnalités du monde de la gastronomie : chef, pâtissier, barista, mixologue…, explique San Langlois, fondateur de la marque. Nous ciblons aussi des clients dont les activités professionnelles sont en lien avec la nourriture. » L’équipe leur offre donc une visibilité sur les différents médias et développe avec eux des projets ainsi que des stratégies s’inscrivant dans la pertinence de leur démarche.

La crème de la crème

Sans nécessairement choisir des personnes déjà actives publiquement, le fondateur et ses acolytes (Gabrielle Corbeil, cofondatrice, et Emmy Rose Bishop, chargée de projet) priorisent des talents qui possèdent un grand potentiel médiatique et social et qui excellent dans leur domaine respectif. « Le candidat doit également être en mesure d’exprimer ce qu’il fait et de véhiculer des valeurs écoresponsables. » Dans la conjoncture actuelle, ce critère environnemental s’avère fondamental pour San Langlois.

Selon lui, des émissions telles que Dans l’œil du dragon et Les Chefs ! auraient permis, d’une part, de démocratiser l’entrepreneuriat et, d’autre part, de vulgariser certains concepts en gastronomie. « Au niveau entrepreneurial, il y a beaucoup d’organisations qui se sont structurées et d’organismes qui ont vu le jour. Par contre, au niveau de la gastronomie, cette structuration n’a pas encore eu lieu. On voit apparaître quelques laboratoires de recherche, comme le GastronomiQc Lab, mais rien qui concerne le parcours de l’individu en tant que tel. »

Maison Louvain vient ainsi pallier ce manque en offrant un service personnalisé adapté aux aléas du métier et aux objectifs professionnels de chacun. Il peut s’agir autant de la recherche d’un éditeur, du financement et de la mise en marché d’un livre que de la création de l’identité de marque du talent et de sa gestion des médias sociaux. Les coûts varieront selon l’ampleur du mandat mais, pour la plupart de ses clients, l’agence empochera une commission oscillant entre 8 % et 20 % du budget total du projet. « On analyse les dossiers au cas par cas, dépendamment des besoins. Au départ, nous voulions proposer des forfaits, mais on s’est vite aperçu qu’on ne pouvait pas standardiser notre structure de prix. »

Pour l’heure, San Langlois estime que son principal défi consistera à faire connaître les services de l’agence afin de clarifier le mieux possible sa mission. « Souvent les gens vont confondre la gestion de talents avec une entreprise de chasseurs de têtes. Notre but n’est pas de trouver des employés pour combler des postes en restauration, mais plutôt de participer à structurer ce milieu gastronomique en pleine effervescence et de le faire rayonner dans la culture populaire. »

(Crédit photo : Pexels)

Pour suivre Maison Louvain :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.