Maillon d’Or 2019 : « Aider, c’est dans notre ADN ! »

31 janvier 2019 - Par Pierre-Alain Belpaire

La 18e cérémonie du Maillon d’Or, organisée ce lundi soir au Casino de Montréal par le Conseil Québécois de la Franchise, a récompensé plusieurs acteurs issus de l’univers des HRI.
 
 
En choisissant de récompenser en début de semaine France Bisson et Jean Nadeau, franchisés du St-Hubert de Shawinigan, le jury du Maillon d’Or aurait été bien inspiré de changer quelque peu le nom de la catégorie dans laquelle le sympathique duo s’est imposé. Plutôt que les honorer pour leur « Engagement dans leur milieu », il eut sans doute mieux valu les féliciter pour leurs « multiples, voire innombrables engagements » dans leur chère communauté shawiniganaise.

Propriétaire du St-Hubert local depuis 1995, le couple ne ménage en effet pas ses efforts lorsqu’il s’agit de donner, d’aider, de s’impliquer. Et quand on les félicite pour cet engagement de tout instant, les lauréats s’empressent de préciser qu’ils ne font là rien de bien exceptionnel. « C’est naturel chez nous, assure France Bisson. Vous savez, Shawinigan, c’est un petit milieu : si on ne s’entraide pas, on n’ira pas bien loin. »

Au fil des ans, le couple a multiplié les présidences d’honneur, organisé des événements caritatifs, s’est impliqué dans des tournois de golf. Santé, sports, arts : les domaines dans lesquels ils ont, à ce jour, fait montre de leur générosité sont multiples. Pour s’impliquer de manière optimale, France et Jean se partagent parfois les projets et événements. « On a chacun nos domaines de prédilection. Et puis, à deux, c’est encore plus simple et deux fois plus efficace ! Quand l’un manque d’énergie, l’autre embarque… », sourit madame. « Ça demande juste un peu d’organisation, poursuit monsieur. Mais, encore une fois, ça fait partie de notre ADN. »

Les franchisés ont transmis ce noble virus à leur fils, impliqué notamment dans le hockey mineur, et à nombre de leurs collaborateurs. « On a notamment eu la chance de voir nos employés choisir des causes qui leur tenaient à cœur et s’engager avec la même intensité que nous, témoigne France Bisson. Et ça, ça nous rend terriblement fiers ! À nous deux, on ne peut pas faire grand’chose, mais tous ensemble, on réalise des miracles. »

Afin de parvenir à trouver un équilibre entre leur vie privée, leurs agendas professionnels et leurs activités philanthropiques, ces dynamiques grands-parents ont dû se résoudre à faire certains choix. Et privilégier telle activité, telle cause, telle levée de fonds. « C’est malheureux, mais il faut parfois savoir dire non », souffle Jean Nadeau.

Pour remercier chaque employé, le trophée remporté ce lundi fera le tour du restaurant. « Du caissier au plongeur, je veux que tous comprennent qu’il leur appartient, indique France Bisson. Ensuite, on le mettra bien en valeur pour que les clients sachent que notre St-Hubert fait plus que juste servir de la nourriture. » « Ce prix, c’est une splendide reconnaissance de nos efforts et de ceux de nos équipes, enchaîne son conjoint. Mais on ne veut en aucun cas nous arrêter là : on est boostés ! »

Pour suivre St-Hubert Shawinigan :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.