Magnan célèbre ses 75 ans

3 avril 2007 - Par Caroline Rodgers

La taverne Magnan, reconnue comme une véritable institution montréalaise, fête cette année son soixante-quinzième anniversaire. Pour lancer les festivités, une émission spéciale MAG-Lib, animée par Jean-Pierre Coallier en présence des trois générations de la famille Magnan, du président-directeur général de l’entreprise, Alain Gauthier, et de 250 invités, avait lieu le 19 mars dernier.

C’est en 1932 qu’Armand Magnan achetait la petite taverne de quinze tables au coin des rues St-Patrick et Charlevoix. Avec l’aide de son épouse, Marie-Ange, et de ses fils, Yves et Hubert, la taverne est aujourd’hui devenue un restaurant qui sert plus de 1000 clients par semaine.

Au fil du temps, l’évolution de l’établissement allait marquer l’histoire de la restauration québécoise. En 1978, Magnan inaugurait le premier festival du homard, une initiative qui allait donner naissance à la mode des festivals dans la restauration à Montréal. Jusqu’en 1980, l’accès à la taverne était exclusivement réservé aux hommes. Devant les pressions exercées par les femmes par le biais des lignes ouvertes de CKAC, Yves Magnan décide alors d’accepter la clientèle féminine au sein de son établissement. Considérant toutefois que ces dames méritaient mieux que la taverne, il leur dédie, en l’honneur de sa mère, un restaurant fine cuisine : le Marie-Ange.

En plus de la taverne et du restaurant le Marie-Ange, l’entreprise compte maintenant une terrasse, une salle de réception, une boucherie, une pâtisserie, une gamme de produits maison et son dernier-né, le salon bar Le Mag. Actuellement, plus de 125 employés y travaillent.

Sur la photo : Trois générations de la famille Magnan, en compagnie de M. Alain Gauthier, président-directeur général de l’entreprise (à gauche)

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.