Livraisons : foodora Canada annonce la fin de ses activités

 
27 avril 2020

C’est par voie de communiqué que foodora Canada a annoncé cesser ses activités après cinq années de présence sur le marché et ce, à compter de la fin de la journée du 11 mai prochain. L’entreprise indique n’avoir « pas été en mesure d’atteindre un niveau de rentabilité suffisamment durable pour poursuivre ses activités, en concurrence avec des acteurs locaux puissants et un marché très saturé pour la livraison de nourriture. (...) [foodora] n’a malheureusement pas réussi à atteindre une position de chef de fil dans le domaine (...) pour poursuivre ses activités au Canada ». Elle assure tout mettre en oeuvre pour soutenir employés et autres créanciers.

« Je suis très fier de ce que foodora a accompli ces dernières années, assure David Albert, directeur général de foodora Canada. J’ai pu assister à l’évolution du marché de la livraison de nourriture depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui, et contribuer à la création d’une marque dont je suis fier. Cependant, il y a eu quelques défis en cours de route. (...) Notre service s’est étendu à dix villes du pays, et rien de tout cela n’aurait été possible sans le dévouement de nos employés, coursiers et restaurants. Je les remercie pour leur dévouement au cours des cinq dernières années. Les soutenir pendant cette phase de transition est notre principale priorité. » Les employés de foodora Canada ont reçu leur préavis de cessation d’emploi ce lundi, indique encore le communiqué, et ils continueront à être payés tel que prévu en vertu de leur contrat d’emploi. La communauté des coursiers a également reçu un avis de résiliation de leur contrat de prestation de services.

Le service avait établi des partenariats avec plus de 7 000 restaurateurs au pays. « Foodora, qui fait partie du groupe Delivery Hero, leader mondial dans l’industrie de la livraison de repas, est une entreprise axée sur le développement durable et s’efforce à réduire son empreinte carbone en utilisant des bicyclettes et en s’engageant à réduire le plastique à usage unique. »

Pratiques antisyndicales

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) soutient qu’en mettant fin à ses activités pour faire échec à une campagne de syndicalisation, Foodora Canada et sa société-mère, Delivery Hero, enfreignent plusieurs articles de la loi du travail de l’Ontario. Le STTP a déposé une plainte de pratique déloyale de travail, ce mercredi-même, auprès de la Commission des relations de travail de l’Ontario (CRTO). Selon le STTP, cette fermeture est illégale et constitue une mesure antisyndicale.

« Foodora peut bien tenter de mettre la clé sous la porte et déguerpir, mais elle ne peut pas se soustraire à ses responsabilités, déclare, dans un communiqué, Jan Simpson, présidente nationale du STTP. Delivery Hero et Foodora ont toutes deux encaissé beaucoup d’argent au Canada sur le dos des livreurs et livreuses, qui ont travaillé dans des conditions dangereuses, et ces travailleurs et travailleuses ne doivent pas être laissés en plan, dans l’incertitude de la pandémie. Ils ont des droits, et nous allons nous battre pour qu’ils soient respectés. »

(Sur base de communiqués. Crédit photo : pexels)

Pour suivre foodora :

Mots-clés: Canada
Communiqués
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).