brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

Lettre ouverte : Un programme universel de saine alimentation scolaire

 
22 septembre 2022
Crédit photo: Coalition pour une saine alimentation scolaire

Le Collectif québécois de la Coalition pour une saine alimentation scolaire a publié ce lundi une lettre ouverte, dans Le Journal de Montréal demandant au gouvernement provincial la mise en place d’un programme universel de saine alimentation scolaire dans toutes les écoles du Québec. Cette initiative a été soutenue par 60 signataires issus d’associations et d’organismes, donc voici un extrait :

« Tous les enfants ont droit à une alimentation saine et suffisante pour bien apprendre à l’école. Dans les autres pays du G7 comme les États-Unis, l’Allemagne, la France, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni, un programme universel d’alimentation scolaire fait déjà partie de la solution pour assurer ce droit. À ce jour, le Canada n’a pas suivi cette voie, ni le Québec. Statistique troublante, au Québec, près d’un enfant sur six (15,7 %) vit dans une famille en situation d’insécurité alimentaire et l’augmentation actuelle du prix des aliments n’est pas pour aider la situation.

L’accès à des repas sains est pourtant reconnu comme un facteur déterminant pour la réussite des jeunes. Différentes raisons, socioéconomiques ou autres, peuvent faire en sorte qu’un enfant saute un repas ou ne s’alimente pas adéquatement. Comme société, nous devons tout faire pour y remédier. C’est pourquoi nous préconisons la mise en place d’un programme d’alimentation scolaire universel pour tous les élèves, sans exception. »

L’objectif est de permettre à tous les enfants d’avoir accès à des repas équilibrés à l’école, et ce sans discrimination ou stigmatisation. Selon le Collectif québécois, « le principe de l’universalité est une question d’équité ». Il précise aussi qu’au fédéral, le gouvernement travaille actuellement à la mise en place d’une politique nationale en matière d’alimentation dans les écoles du pays et que le Québec reconnaît l’importance de cette initiative.

Aller plus loin

Le Collectif précise que le ministère de l’Éducation provincial vient d’accroître le financement aux organismes et aux écoles pour accentuer une alimentation saine et l’éducation alimentaire dans le milieu scolaire. Toutefois, le Collectif québécois estime que ce n’est pas suffisant.

« Au Québec, l’engagement du gouvernement fédéral contribue à créer une formidable occasion d’agir en leader en définissant notre propre modèle, un réel projet de société qui pourra servir d’inspiration pour le reste du Canada, comme ce fût le cas pour les CPE.

Actuellement, un nombre limité d’enfants bénéficient d’initiatives d’alimentation scolaire qui démontrent déjà toute leur pertinence (AgrÉcoles, Ateliers cinq épices, Club des petits déjeuners, De la ferme à l’école, La Cantine pour tous, etc.). Sur ces bases, il est déjà possible de construire le programme universel dont nous rêvons pour nos enfants.

  • Un programme qui accorde une place de choix aux aliments sains, locaux et écoresponsables, en adéquation avec la Stratégie nationale d’achat d’aliments québécois et le Plan d’agriculture durable du Québec.
  • Un programme favorisant le développement économique des régions, de l’agriculture et le respect de l’environnement.
  • Un programme contribuant à enrichir le tissu social des communautés et à bâtir un système alimentaire durable et résilient.
  • Un programme intégrant un volet d’éducation alimentaire et culinaire, pour jeter les bases nécessaires à l’adoption de saines habitudes de vie.

Il s’agit d’un projet bénéfique pour l’ensemble de la société, que nous pouvons dès à présent embrasser collectivement. La campagne électorale offre une occasion de mettre le gouvernail dans cette direction. Nous demandons donc à tous les partis et candidats de s’engager à travailler au déploiement d’un programme universel de saine alimentation scolaire au Québec. »

Le Collectif québécois regroupe plus de 35 organisations à but non lucratif qui ont tous une vision commune : offrir aux enfants, peu importe leur situation économique, les aliments sains qu’ils ont besoin pour apprendre et grandir pendant leur journée à l’école.

À lire aussi : SNAAQ : 325 000$ de plus pour accroître les aliments locaux à l’école

Pour suivre la Coalition pour une saine alimentation scolaire :

Mots-clés: Québec (province)
École
Nutrition
Services institutionnels
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).