brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Les produits locaux au cœur des services de garde

 
22 juin 2021 | Par Sophie Poisson
Crédit photo: La Table agroalimentaire

Pour augmenter l’approvisionnement en produits locaux et l’éducation au monde agroalimentaire des services de garde éducatifs, La Table agroalimentaire du Saguenay – Lac-Saint-Jean a développé le concept des Petits ambassadeurs. Dix institutions y ont pris part lors de sa première année en 2018. L’initiative s’étend maintenant à l’ensemble de la province, et elle compte cette année une vingtaine d’institutions.

La première étape est de lancer un appel aux services de garde éducatifs de la région pour créer une cohorte. Des consultations sont ensuite organisées pour connaître leurs achats et leurs besoins. La Table agroalimentaire cherche l’information pertinente et organise des activités de réseautage avec des entreprises bioalimentaires locales. Chaque institution choisit les aliments non transformés de base dont elle a besoin. « Le plus gros défi, c’est la méconnaissance de l’offre, souligne la coordinatrice nationale à la Table agroalimentaire du Saguenay – Lac-Saint-Jean, Émilie Tremblay. Les services de garde connaissent très bien l’offre alimentaire en général, mais pas forcément celle de la région. »

Le deuxième enjeu est de connaître la provenance des aliments. Les institutions sont invitées à en faire la demande auprès de leurs fournisseurs. « Ce n’est pas toujours facile d’avoir l’information, mais ce que l’on demande, c’est de la réclamer. On voit des succursales qui font maintenant plus d’efforts pour l’afficher et certaines ont même augmenté leur offre de produits locaux », soutient la coordinatrice. Parallèlement, la Table agroalimentaire facilite les activités éducatives, par exemple en répertoriant les producteurs de la région qui proposent de l’autocueillette ou en aidant à la création d’un jardin à la garderie.

Vers une accréditation

Quand l’ensemble des données a été récolté, des cibles réalistes à atteindre sont définies et l’accréditation est lancée. Pour être accrédité chaque année, un service de garde doit offrir un approvisionnement en produits locaux et une éducation au monde agroalimentaire. « On a créé dix catégories d’aliments, et pour chacune on détermine une cible d’approvisionnement possible au niveau régional et une autre, pour compléter, au niveau québécois, explique Émilie Tremblay. Pour voir si c’est atteint, les services de garde doivent faire un autodiagnostic. Pour l’aspect éducatif, un service de garde doit s’engager à organiser au moins deux activités par an. » La formule est la même dans toute la province, mais les cibles varient selon la région et l’année. Un lancement provincial est prévu au printemps 2022.

Quelque 644 000 $ du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec ont été remis au Regroupement des Tables de concertation bioalimentaire du Québec, pour le déploiement provincial du projet des Petits ambassadeurs à travers 16 cohortes. La phase 1, le projet pilote lancé depuis un an, est axée sur la création d’un réseau de concertation. Chaque région qui déploie le projet s’entoure d’un comité de mise en œuvre Petits ambassadeurs composé par exemple de conseillers du MAPAQ, de l’UPA, ou encore de la santé publique. La phase 2, le déploiement au Québec cet automne, misera davantage sur la structuration de l’accréditation, les rencontres et le lancement du projet.

Pour suivre la Table agroalimentaire du Saguenay – Lac-Saint-Jean :

Mots-clés: 02 Saguenay-Lac-Saint-Jean
Québec (province)
Produits du terroir
Menus
Services institutionnels
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).