Les mots de nos cuisines

15 avril 2019 - Par Pierre-Alain Belpaire

Après avoir enseigné durant 37 ans, nombre de professeurs rêvent de profiter d’une retraite et d’un repos bien mérités. Mais au terme de sa carrière à l’ITHQ, Diana Bruno a, quant à elle, décidé de poursuivre ses efforts, ses recherches et ses travaux pour achever un pharaonique chantier : la réalisation de son Lexique français-anglais de la cuisine et de la restauration.

« J’ai choisi de me lancer dans cette grande aventure pour une raison toute simple : cet ouvrage, qui me semblait indispensable, n’existait tout simplement pas », se souvient celle qui enseigna l’anglais à plusieurs générations d’étudiants de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec. Dès 2010, Diana Bruno entame donc la préparation de ce lexique, consulte plus de 500 livres, se plonge dans des sources canadiennes, françaises ou américaines. Et constate au passage que nombre d’outils, notamment en ligne, contiennent des erreurs ou de graves oublis. « J’ai vite compris que je me lançais dans quelque chose de très complexe », avoue-t-elle.

Après avoir travaillé sur ce dossier « à temps partiel » durant deux ans et demi, Diana Bruno profite de son départ à la retraite en 2013 pour se consacrer « à temps plein » à la réalisation de ce lexique. « C’est un peu comme quand vous vous lancez dans des rénovations : vous en rajoutez toujours et le projet ne cesse de grandir », sourit-elle.

Face à l’ampleur de la tâche, une lourde décision s’imposera et l’idée initiale de concevoir un lexique bidirectionnel (du français à l’anglais et de l’anglais au français) sera finalement écartée pour garder uniquement l’analyse, la définition et la traduction de termes francophones. « Après tout, ce lexique est avant tout conçu pour les étudiants de l’ITHQ », explique l’autrice, qui espère que son ouvrage répondra également aux attentes et aux questions d’étudiants d’autres établissements, de professionnels de l’industrie, voire de monsieur-et-madame-tout-le-monde. « Surtout, les maîtres d’hôtel, les sommeliers, les serveurs, les gérants ou les chefs doivent être parfaitement capables d’expliquer aux clients ce qui se trouve au menu, dans le verre ou dans l’assiette. Ils doivent également utiliser les termes adéquats lorsqu’ils rencontrent un fournisseur ou un producteur. On oublie souvent que dans ces professions, comme dans bien d’autres industries, le plus important reste la communication ! »

Papier vs. numérique

Diplômée en linguistique et en enseignement de l’anglais, langue seconde, Diana Bruno répète à l’envi n’avoir aucune formation en cuisine ou en restauration. « Il fallait donc que le contenu soit corrigé et vérifié par des experts, des chefs. Cinq professeurs de l’ITHQ s’y sont collés, agissant comme réviseurs du lexique, explique-t-elle. Au fil des mois, j’ai appris énormément de termes techniques. Si j’ai tout retenu ? Malheureusement, non ! » L’ancienne enseignante est évidemment pardonnée puisque le lexique qu’elle a mis sur pied contient tout de même plus de … 14 000 entrées !

Présentée voici quelques jours, l’œuvre est disponible en version papier ou en format numérique. Et à la grande surprise de Diana Bruno, si ses anciens collègues professeurs semblent avoir adopté le modèle électronique, plus simple à utiliser en classe, les jeunes auraient une préférence pour le papier. En se basant sur les commentaires, les remarques et les avis d’utilisateurs, la perfectionniste passionnée n’exclut pas de proposer, par la suite, une seconde édition, revue, complétée et mise à jour. « Mais ce ne sera pas pour tout de suite, s’empresse-t-elle de préciser. Je veux que le lexique passe un peu de temps entre les mains des étudiants, des enseignants, des professionnels. Et puis, je pense que j’ai bien mérité une petite pause, non ? »

Renseignements pratiques sur le site Web du Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD) ­ : ccdmd.qc.ca

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.