brightness_4
 

SERVICES D’HÉBERGEMENT ET DE RESTAURATION (SECTEUR 72)

Les images selon Alain Joannès

 
26 mai 2023 | Par Christian Latour | Chasseur de connaissances | Mérici Collégial Privé

LES IMAGES SELON ALAIN JOANNÈS

« À la question “Faut-il faire un dessin ?”, la réponse est plus que jamais : “Oui, Parce qu’une image vaut mille mots”. Le proverbe chinois désigne en effet un gisement de productivité pour la communication aujourd’hui. » — Alain Joannes (2008, p. 1)

« La productivité de la communication visuelle résulte de la cohérence entre les messages, les images et leurs supports. Cette cohérence optimise la réceptivité, la compréhension et la mémorisation des messages par les destinataires. » — Alain Joannes (2008, p. 1)

« Le langage des images obéit à des codes culturels qu’il faut adapter aux contraintes de la communication. » — Alain Joannes (2008, p. 1)

« Les images produisent des effets qui relèvent d’un langage spécifique. » — Alain Joannès (2008, p. 5)

« Nous vivons dans un océan de sollicitation visuelle. Certaines retiennent à peine notre attention pendant quelques instants. D’autres nous “touchent”. » — Alain Joannès (2008, p. 5)

« On peut comparer les images à des projectiles qui “remuent quelque chose” dans la sensibilité. Agréable ou pas, “ce quelque chose” équivaut à un impact. Chaque impact laisse des traces. » — Alain Joannès (2008, p. 5)

« L’objectif d’une communication fondée sur l’image est de marquer les sensibilités d’empreintes singulières et mémorables. » — Alain Joannès (2008, p. 5)

La performance d’une image dépend de quatre phénomènes qui sont, en fait, des contenus :

  • les sensations
  • les émotions
  • les informations
  • les associations et résonances déclenchées dans la mémoire 

« L’objectif d’une communication fondée sur l’image est de marquer les sensibilités d’empreintes singulières et mémorables. Envisagée sous cet angle — toucher précisément et durablement — la performance d’une image dépend de quatre phénomènes qui sont, en fait, des contenus : les sensations, les émotions, les informations, les associations et résonances déclenchées dans la mémoire. » — Alain Joannès (2008, p. 5)

« Choisir la dimension d’une image, c’est fixer à l’avance un certain type de relation entre cette image et le spectateur. » — Alain Joannès (2008, p. 6)

À LIRE ATTENTIVEMENT [1]

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour

Pour communiquer avec Christian Latour 😎

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

Notes

[1L’attention est déterminante dans la façon dont nous exécutons n’importe quelle tâche.

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).