dark_mode light_mode
 

Les hôteliers européens pénalisés par le Digital Markets Act

 
4 juin 2024
Crédit photo: Pexels / Engin Akyurt

Le Digital Markets Act (DMA), le règlement européen sur les marchés numériques mis en place récemment, aurait un impact considérable sur les ventes directes des hôtels.

D’après les données de Mirai, fournisseurs de solutions technologiques pour l’industrie hôtelière, les clics sur Google Hotel Ads (GHA) ont en effet chuté de 30% en termes de trafic, tandis que les réservations directes provenant de GHA ont chuté de 36% sur les marchés de l’Union européenne concernés par le DMA.

Ces résultats sont « très préoccupants pour les hôteliers européens, qui ont perdu en visibilité et ont régressé dans leur capacité à vendre directement, tandis que la dépendance à l’égard des intermédiaires augmente, ce qui a un impact négatif sur leur rentabilité », indique Mirai.

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

L’entreprise regrette « une présentation moins claire et moins organisée de l’offre hôtelière sur Google a compromis l’expérience de l’utilisateur, ce qui rend plus difficile la prise de décision d’achat ».

« Favoriser les grandes entreprises américaines en désavantageant les hôtels »

Le DMA, qui a été mis en place entre le 19 janvier et le 7 mars de cette année, a apporté des transformations substantielles dans le paysage numérique à travers l’Europe. Dans le cadre de ce projet, en juillet 2023, l’Union européenne a désigné six entreprises numériques en tant que « contrôleurs d’accès » : Amazon, Apple, ByteDance (TikTok), Alphabet (Google), Meta (Facebook), et Microsoft (Windows). Le 13 mai dernier, Booking.com a également été désigné par la Commission européenne en tant que contrôleur d’accès.

Dans le cas de Google, la désignation de contrôleur d’accès signifie l’impossibilité d’inclure ses propres services verticaux (Google Maps, Google Flights ou Google Hotel Ads) dans ses pages de résultats de recherche (search engine results page). En conséquence, Google a dû apporter des modifications à sa plateforme, comme cela a été le cas sur Google Hotel Ads.

« Mirai a été activement impliqué dans ce sujet et travaille directement avec l’UE, Google et l’industrie hôtelière européenne pour s’assurer que la mise en place du DMA soit bénéfique pour l’ensemble de l’écosystème hôtelier européen et pour trouver des solutions qui atténuent ces impacts négatifs et promeuvent un écosystème plus équilibré et plus compétitif », commente Javier Delgado Muerza, directeur général de Mirai.

« Nous sommes donc très déçus que l’introduction récente du DMA favorise plutôt les grandes entreprises américaines telles que Booking Holdings ou Expedia, tout en désavantageant les hôtels. Cela contredit les principes mêmes des lois anticoncurrentielles qu’ils espéraient instaurer. »

Mots-clés: Europe
Hôtellerie

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).






arrow_right
Semaine #24
-6.18 %arrow_drop_down
0.01 %arrow_drop_up
-0.32 %arrow_drop_down
De quoi s'agit-il ?
Cliquez ici