Les hôteliers au gouvernement Legault : « Il ne manque que votre appui ! »

12 novembre 2019 - Par Pierre-Alain Belpaire

Alors que l’Association hôtellerie Québec organise aujourd’hui son congrès annuel à Drummondville, ses représentants ont poussé un grand cri dans différents médias ce mardi matin. Ce qui s’apparente davantage à un cri d’alarme qu’à un cri du cœur a notamment pris la forme d’une lettre adressée aux ministres économiques du gouvernement Legault et publiée sur le site de La Presse. Signée des mains de Xavier Gret, pdg de l’AHQ, de Marjolaine De Sa, dg de l’Association hôtelière de la région de Québec, de Dany Thibault, président du C.A. de l’AHQ et, enfin, de Brigitte Gauvin, présidente de l’AHRQ, cette missive rappelle que, « pour notre seul secteur de l’hôtellerie, qui emploie déjà plus de 35 000 travailleurs, ce sont des milliers d’emplois supplémentaires qui devront être comblés d’ici 2035, tant en entretien ménager qu’en travail de réception ou comme aide-cuisinier ».

Et les cosignataires de dresser ensuite la liste des efforts, partenariats et autres actions de promotion mis en oeuvre au fil des dernières années, tant au Québec qu’à l’international. « Une fois chaque pierre retournée, nous manquons pourtant encore et toujours de candidatures, regrettent les dirigeants. Des hôtels ont dû fermer des étages durant la haute saison par manque de main-d’œuvre. Comment bien accueillir nos voyageurs lorsqu’il est ardu d’atteindre nos hauts standards et de leur fournir les services de base d’un hôtel, comme un accueil ou des chambres propres ? La conséquence directe, c’est la manne des voyageurs étrangers perdus et de l’argent qui aurait dû se retrouver dans nos coffres, et ceux de votre gouvernement. Des touristes de moins, que ce soit à Montréal, à Québec, à Rouyn ou à Gaspé, ce sont des revenus de moins pour nos commerces, nos attraits touristiques, nos restaurants. »

Appelant de leurs vœux « la mise sur pied d’un Programme de travailleurs immigrants qualifiés temporaires pour l’hôtellerie, à l’instar du secteur agricole », le quatuor conclut que des partenariats « avec des pays qui cherchent des débouchés pour leur main-d’œuvre durant les saisons mortes » serait une solution gagnante-gagnante. « De notre côté, tout est prêt. La solution se trouve maintenant sur la table. Nous avons déjà hâte d’y collaborer avec vous ! Il ne manque que votre appui ! »

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.