brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Les coûts de démarrage d’une entreprise de restauration alimentaire

 
6 janvier 2018 | Par Christian Latour, Professeur Collège Mérici

Les coûts de démarrage

Les coûts de démarrage comprennent tous les coûts engagés durant la période de préparation d’un projet jusqu’au démarrage de l’entreprise.

Les coûts de démarrage peuvent être divisés en sous-catégorie : les coûts de préparation (étape 1 et étape 2) et les coûts de construction.

La totalité de ces coûts (préparation et construction) doit être comptabilisée/classée pour le bilan d’ouverture dans l’une ou l’autre des catégories de comptes suivants :

Les comptes d’actif

  • Encaisse
  • Débiteurs
  • Inventaires
  • Frais payés d’avance
  • Immobilisations corporelles
  • Actifs incorporels et frais reportés

Note : La préparation d’un projet (la période de planification) se divise souvent également en 2 étapes. La première étape se déroule à partir de l’idée d’entreprise jusqu’au début officiel du projet (à cette étape on étudie, on réfléchit et on rencontre des gens). La deuxième étape commence avec le début officiel du projet jusqu’au démarrage officiel de l’entreprise (à cette étape on conçoit l’entreprise : le modèle d’affaires, le plan d’affaires, on trouve des ressources, on convainc les possesseurs d’adhérer au projet, on incorpore l’entreprise, on prépare la convention d’actionnaires, on ouvre un compte de banque et, etc.).

Ce qu’il faut savoir concernant les coûts de démarrage (préparation et construction) d’une entreprise de restauration alimentaire

Le coût de démarrage des entreprises de restauration alimentaire sont devenu depuis quelques années de plus en plus important en même temps que la rentabilité est devenue de plus en plus serrée.

Ce phénomène (il s’agit d’un problème) est très important et pourtant souvent négligé par les entrepreneurs/restaurateurs qui construisent ou rénovent des entreprises de restauration alimentaire.

Une augmentation du coût de démarrage par rapport à ce qui était initialement prévu (ce qui dans les faits arrive très souvent) et voila qu’assurément en fin de compte c’est une partie des bénéfices projetés qui s’envole, et cela pour plusieurs années. Évidemment, plus le projet est financièrement important, plus cet écart sur les coûts de construction et/ou de préparation va impacter sur les bénéfices projetés.

Voir à cet effet le calcul du seuil de rentabilité, exemple numéro 2

En fait, c’est facile de comprendre que le temps de démarrage et/ou de rénovation d’une entreprise de restauration alimentaire est une période sans retour sur investissement. Un retard de quelques semaines ou parfois de quelques mois pour l’ouverture, et voilà ce sont des coûts qui s’accumulent avec soit des intérêts à payer soit du rendement perdu sur du capital qui devrait être investi ailleurs.

Ceux qui voient la construction ou la rénovation d’une entreprise de restauration alimentaire comme une étape sans impact sur la réussite de leur entreprise se trompe royalement. Ils ont simplement oublié de faire les bons calculs. Il faut donc faire le nécessaire à cette étape pour respecter les délais et les budgets de construction.

Très important

Les coûts de démarrage (par l’entremise, en autres, des coûts d’amortissement) ont toujours, qu’on le veuille ou non, une incidence importante sur les coûts d’exploitation d’une entreprise de restauration alimentaire. [1]

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

La première version de ce texte a été mise en ligne le 6 janvier 2018.

Notes

[1L’amortissement comptable consiste à transférer l’investissement lié à l’implantation sur la durée de vie utile de cet investissement.

PUBLICITÉ
f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).