brightness_4
 

LE COMMERCE DE L’ALIMENTATION ET DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Les coûts d’inefficience

 
18 mai 2018 | Par Christian Latour | Chasseur de connaissances | Mérici Collégial Privé

LE COÛT D’INEFFICIENCE

« En tenant compte des coûts d’inefficience engendrés par la nécessité de former continuellement du personnel, on mesure davantage la portée du poste “charges personnelles” dans un grand restaurant. » — Nlemvo et Surlemont (2008)

« Les travaux de recherche de Gallup montrent que le coût de remplacement d’un salarié équivaut généralement à une fois et demie à deux fois le salaire de cette personne, en fonction de sa position hiérarchique et de la complexité de ses compétences. » — Anand et Sauer (2022, p. 73)

« Les erreurs commises par un nouvel employé en fonction — jusqu’à ce qu’il devienne compétent, soit 4 à 12 mois après son embauche, selon l’industrie — génèrent une augmentation du nombre de plaintes et du taux de roulement des clients, et une diminution de l’indice de satisfaction client et des revenus. » — Daniel Lafrenière (2022, p. 10)

« Remplacer un employé coûte cher, très cher. Embaucher une nouvelle personne, la former, absorber la perte de productivité et les erreurs de néophyte coûte entre 1,5 et 2 fois son salaire annuel. D’où l’importance de réduire le taux de roulement des employés. » — Daniel Lafrenière (2022, p. 10)

⬅️ Les coûts (C)

⬅️ La page : MODÈLE D’AFFAIRES des entreprises de restauration alimentaire

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour

Pour communiquer avec Christian Latour 😎

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).