LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Les consommateurs québécois sont en train de devenir une clientèle de plus en plus hétérogène

 
13 août 2012 | Par Christian Latour

Comme vous le savez, j’en ai parlé à plusieurs reprises déjà, pour bien servir les clients avec lesquels vous désirez faire des affaires, vous devez premièrement apprendre à bien les connaître. Vous devez donc en ce sens, ce n’est pas un choix, vous intéresser très sérieusement à eux, à leurs désirs, leurs besoins, leurs attentes, leurs comportements, et, etc.

Les consommateurs d’avant

Historiquement, la population du Québec était constituée en majorité de francophones de souche européenne.

Ce qu’il faut absolument savoir concernant les Québécois francophones de souche européenne ? 


Notre structure identitaire est composée de 6 racines et de 36 cordes sensibles.

Nous sommes « uniques », aucun autre peuple au monde ne possède le même bagage génétique. Nous sommes la conséquence de notre environnement singulier et de nos 400 ans d’histoire.

Selon Jacques Bouchard [1], il résulte de cet assemblage particulier une structure identitaire spécifique qui nous caractérise et influence aussi bien nos décisions d’achat que l’ensemble de nos comportements (les émissions que nous regardons à la télévision, nos lectures, nos voyages, les hôtels, et les restaurants que nous fréquentons, et, etc.).

Les nouveaux consommateurs

Or, voilà qu’on assiste à des changements démographiques importants... la population du Québec, en lien avec les mouvements migratoires, notre capacité d’accueil et notre désir d’ouverture sur le monde, est depuis un certain temps déjà en train de se modifier considérablement.

L’immigration

Le principal facteur, responsable des changements démographiques que l’on observe actuellement au Québec, est sans contredit l’immigration.

Les faits… la population du Québec croit grâce à l’immigration

Depuis 2000, les mouvements migratoires sont devenus la principale source de croissance de la population, passant devant l’accroissement naturel. Par exemple, en 2009, la population québécoise s’est accrue de 75 409 individus par rapport à 2008. Les mouvements migratoires ont contribué pour 57,7 % à cet accroissement démographique, alors que l’accroissement naturel n’y a contribué que pour 42,3 %. [2]

Le phénomène touche maintenant l’ensemble du Québec

Il y a quelques décennies, la ville de Montréal a été la première à être touchée par les premières vagues d’immigration. Avec le temps, la population de Montréal, contrairement au reste du Québec, est devenue de moins en moins homogène, de plus en plus multiethnique.

Plus récemment, à cause des programmes mis sur pied pour rediriger les immigrants vers les régions, la réalité a évolué ; les familles d’immigrants vont maintenant s’établir presque partout au Québec.

Parmi les principales régions où on remarque le phénomène, mentionnons la Montérégie, la région de la Capitale Nationale, Laval, les Laurentides, Lanaudière et la Mauricie. [3]

Les consommateurs québécois... une structure identitaire qui se dilue

Les restaurateurs qui opèrent partout dans la province de Québec voient donc leurs clientèles, suivant les mouvements de l’immigration, se diversifier très rapidement.

De plus, loin d’être homogène, la provenance des immigrants reflète en plus une grande diversité : 20,7 % viennent d’Europe, 28,8 % d’Asie, 21,4 % d’Amérique (dont environ les 2/3 d’Amérique du Sud), 28,9 % d’Afrique. [4]

La majorité de ces nouveaux arrivants sont souvent de jeunes familles.

Dans une proportion de 68 %, nos nouveaux Québécois sont âgés de moins de 35 ans. [5]

Les conséquences

L’arrivée de ces CLIENTS NOUVEAUX GENRES, avec des antécédents culturels et alimentaires différents des nôtres, fait désormais partie de la nouvelle réalité québécoise.

Ces nouveaux consommateurs, lorsqu’ils entrent en relation d’affaires avec nos entreprises de restauration alimentaire, ont souvent des comportements qui sont propres à leurs origines et à leurs cultures. Ces comportements, qui découlent de leurs passés et de leurs expériences de vie dans d’autres lieux, sont pour nous parfois difficiles à décoder.

Cette nouvelle réalité risque donc de représenter un nouveau défi de taille pour plusieurs restaurateurs du Québec.

Tirer avantage de la situation

Pour vous préparer à affronter cette nouvelle réalité, voici 2 questions auxquelles je vous invite maintenant à répondre ?

Quelles seront d’après vous les conséquences de ces changements démographiques sur les entreprises de restauration alimentaire du Québec ?

Êtes-vous en mesure d’identifier des opportunités et des menaces avec lesquelles vous devrez composer au cours des prochaines années ?

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

La première version de ce texte a été mise en ligne le 13 août 2012.

Notes

[1Bouchard, J (2006). Les nouvelles cordes sensibles des Québécois. Montréal : Les Éditions des Intouchables.

[2Source : Institut de la statistique du Québec, 2009

[3Source : Institut de la statistique du Québec 2008

[4Source : Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles, 2008

[5Source : Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles, 2008

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).