Les HRI sont une cible de choix pour les cybercriminels et le piratage de marques

14 février 2012 - Par Ginette Poulin

Trustwave, une compagnie spécialisée dans l’offre de solutions pour une meilleure sécurité, vient de publier un rapport sur la sécurité globale des entreprises. Les conclusions qui sont présentées dans le document sont basées sur plus de 300 enquêtes de violations de données et 2 000 tests d’infiltration effectués dans le monde entier.

Les résultats démontrent que l’industrie alimentaire est une cible privilégiée pour les cybercriminels, particulièrement les sociétés avec des modèles de franchise qui utilisent souvent le même système informatique dans toutes leurs succursales. Si un cybercriminel peut pénétrer dans le système par un seul endroit, il parviendra probablement à multiplier son attaque à plusieurs emplacements.

Les mots de passe trop communs, les pièces jointes par courriel et les dossiers clients sont également une cible de choix. Pour contrer le problème, Trustwave recommande aux entreprises de sensibiliser leurs employés à la sécurité. Elle conseille également de réduire la fragmentation par la standardisation du matériel et des logiciels et le démantèlement des vieux systèmes une fois qu’ils sont désuets.

Qu’en est-il pour les hôtels ?

Selon une récente étude publiée par l’entreprise MarkMonitor, spécialisée dans la protection des marques, le « brandjacking » est une pratique qui cause de plus en plus de maux de tête à l’industrie hôtelière. En effet, en achetant un nom de domaine qui ressemble à celui d’un hôtel ou d’une chaîne hôtelière, un tiers parti peut facilement se retrouver en tête de liste des moteurs de recherche et détourner des milliers de clients vers des liens payants pour réserver des chambres dans différents établissements reconnus. Et ce, même si ces derniers ont leur propre site officiel où le service de réservation est bien souvent gratuit.

D’après les résultats de l’enquête, le piratage de marques fait par ces entreprises, que ce soit les agences de voyages en ligne ou les centrales de réservation, coûterait plus de 2,2 milliards de dollars par année en profits perdus. Un coût dur pour une industrie qui se relève tranquillement d’une récession !

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.