brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Les Cuisines solidaires : « Garder le personnel à l’ouvrage »

 
22 mars 2021 | Par Delphine Jung
Crédit photo: Phase 1 des Cuisines solidaires / Centre Bell

La pandémie n’est pas terminée et la population continue à en subir les contrecoups. En mai dernier, Statistiques Canada indiquait notamment que près d’un Canadien sur sept (14,6 %) vivait dans un ménage qui avait connu de l’insécurité alimentaire. Pour remédier à cette situation, la Tablée des Chefs lance une deuxième phase de son initiative baptisée Les Cuisines solidaires. Les cuisiniers de restaurants, hôtels et traiteurs ont donc remis toques et tabliers pour se lancer dans la confection et la livraison de 2 millions de repas pour les Banques alimentaires du Canada.

En 2020, Jean-François Archambault, le directeur général et fondateur de la Tablée des Chefs, s’est demandé comment ramener les cuisiniers aux fourneaux. Rapidement, une soixantaine de participants (institutions, hôtels, chefs…) ont donc mis la main à la pâte pour confectionner 800 000 repas en deux mois afin de répondre aux besoins des Banques alimentaires. Dépassant largement cet objectif, Jean-François Archambault a visé encore plus loin pour la deuxième phase de cette initiative, sur la même base : 1$ = 1 portion cuisinée.

Si lors de la première phase 60 cuisines ont participé au projet, l’équipe de la Tablée de Chefs a décidé de resserrer un peu le tout. « On a une dizaine de participants pour le moment et on aimerait faire monter ce chiffre à 20. Lors de la première phase, les participants étaient des restaurants, des traiteurs, des salles de congrès, etc. Là, on veut se concentrer sur des établissements capables de recevoir des palettes, donc des établissements de plus grande taille, car la logistique est différente », indique Jean-François Archambault. D’ailleurs, les établissements participants doivent s’engager à fournir au moins 3 000 repas par semaine.

Garder les cuisines occupées

Actuellement, le Centre Bell et le Château Frontenac sont parties prenantes, mais aussi le Fairmont Royal York de Toronto ou encore le Rogers Arena de Vancouver. Car la distribution des repas ne se fait pas seulement au Québec, mais dans tout le Canada. « On produit aussi dans nos écoles de la Tablée des Chefs, notamment au Grand marché à Québec et à notre siège, à Longueuil », ajoute aussi Jean-François Archambault. En effet, la relève viendra prêter main-forte aux brigades. Au total, 17 établissements et plus de 500 élèves et professeurs des écoles hôtelières de la province se mobiliseront pour lutter contre l’insécurité alimentaire.

Pour le directeur général de la Tablée des Chefs, participer à cette initiative permet de tenir occupé le personnel en cuisine. « Le Château Frontenac est achalandé le week-end, mais pas en semaine. Participer aux Cuisines solidaires permet donc de garder les cuisiniers à l’ouvrage. Il y a aussi des traiteurs qui ont beaucoup moins de clients, d’autres qui recommencent doucement à repartir, mais qui ont encore du temps à donner », dit Jean-François Archambault.

Le défi pour cette deuxième phase réside aussi dans l’approvisionnement des repas, car les distributeurs de la première phase ont repris les affaires. « Ils priorisent leurs propres clients désormais, donc toute la distribution nous incombe. Nous l’assurons grâce à IGA et Congebec, deux de nos partenaires, qui nous permettent d’entreposer les denrées », détaille Jean-François Archambault. Le directeur général lance un appel à tous ceux qui souhaitent participer au projet et demande aussi au grand public de ne pas hésiter à faire des dons ; les Banques alimentaires du Canada estiment que leurs besoins seront importants au moins durant les trois prochaines années.

Pour suivre La Tablée des Chefs :

Mots-clés: Québec (province)
Chefs
Humanitaire / Communautaire
Traiteurs
HRI - Général
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).