LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Les 4 niveaux d’innovation... Selon Philip Kotler et Fernando Trias de Bes (2016, p. 26)

 
14 décembre 2019 | Par Christian Latour

LES 4 NIVEAUX D’INNOVATION (DU PLUS STRATÉGIQUE AU PLUS TACTIQUE) IDENTIFIÉS PAR PHILIP KOTLER ET FERNANDO TRIAS DE BES [1]

  • L’innovation sur le modèle économique de l’entreprise.
  • L’innovation sur les processus de l’entreprise.
  • L’innovation par rapport aux marchés visés par l’entreprise.
  • L’innovation sur la proposition de valeur de l’entreprise.

Niveau 1 : l’innovation sur le modèle économique de l’entreprise

L’innovation au niveau du modèle économique implique des changements sur l’une ou l’autre des 9 parties constituantes du modèle économique d’une entreprise.

« L’innovation du modèle économique entraîne de profonds changements dans la façon dont une entreprise créée de la valeur et donc nécessite soit une restructuration majeure de la société soit la création d’une nouvelle unité ou division opérationnelle. » — Philip Kotler et Fernando Trias de Bes (2016, p. 26)

Niveau 2 : l’innovation sur les processus de l’entreprise

L’innovation au niveau des processus implique des changements sur un ou l’autre des processus opérationnels de l’entreprise (par exemple : les approvisionnements, la production, la vente et le service en salle, la facturation et l’encaissement, et, etc.).

« Toute entreprise est, dans son principe même, un ensemble de processus qui peuvent être systématiquement répétés pour produire un résultat donné. » — Josh Kaufman (2013, p. 32-33)

« Un processus est un ensemble de tâches séquencées au fil du temps. » — Philip Kotler et Fernando Trias de Bes (2016, p. 17)

Niveau 3 : l’innovation par rapport aux marchés visés par l’entreprise

« L’innovation de marché vise un nouveau marché, à répondre à de nouveaux besoins ou à être présent au niveau d’une nouvelle situation d’achat et de consommation. » — Philip Kotler et Fernando Trias de Bes (2016, p. 27)

Niveau 4 : l’innovation sur la proposition de valeur de l’entreprise

L’innovation de produits et de services consiste en des changements (exclure, atténuer, créer, renforcer) sur l’une ou l’autre des parties constituantes de la proposition de valeur de l’entreprise (c’est-à-dire les produits, les services et les autres créateurs de valeurs offerts) ciblant les mêmes consommateurs et/ou besoins et/ou situations d’achat et de consommation.

« Chaque mise à jour de l’iphone, par exemple, représente une innovation de produit. Les consommateurs, les besoins et les situations demeurent inchangés par rapport à la version précédente ; le seul véritable changement est l’amélioration des performances, de la capacité et de la vitesse de traitement, ainsi que, dans une moindre mesure, de la conception. » — Philip Kotler et Fernando Trias de Bes (2016, p. 27-28)

Conclusion

« En réalité, l’innovation n’implique pas toujours de faire de grands bonds en avant. L’innovation graduelle, pas à pas, c’est aussi de l’innovation — et elle est tout aussi nécessaire, voire plus que l’innovation radicale. Elle favorise réellement la durabilité d’une entreprise. » — Philip Kotler et Fernando Trias de Bes (2016, p. 4)

« Ces quatre niveaux ont chacun des risques, des investissements et des implications complètement différents pour l’innovation. En conséquence, ils sont associés à un niveau de responsabilité donné. Par exemple, pour le lancement d’un nouveau modèle économique c’est le PDG qui est responsable ; pour la création d’un nouveau procédé, c’est le directeur général qui est en charge ; le directeur marketing supervise, lui, tout développement d’un nouveau marché ou produit ; si l’innovation a des conséquences radicales pour l’entreprise, des cadres supérieurs peuvent assurer sa supervision ; enfin, un nouveau modèle ou l’expansion d’une gamme de produits est du ressort du chef de produit ou du responsable de la marque. » — Philip Kotler et Fernando Trias de Bes (2016, p. 28)

« La raison d’être de toute innovation est sa capacité à créer de la valeur pour le client. » — Philip Kotler et Fernando Trias de Bes (2016, p. 132)

À lire attentivement [2]

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

La première version de ce texte a été mise en ligne le 20 avril 2019.

Notes

[1Kotler, P., Trias de Bes, F. (2016). Réussir le défi de l’innovation – Le modèle A-to-F. Enrick Editions.

[2L’attention est déterminante dans la façon dont nous exécutons n’importe quelle tâche.

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).