LE COMMERCE DE L’ALIMENTATION ET DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Les 3 principales approches en matière de cueillette de l’information

 
4 février 2020 | Par Christian Latour

LA CUEILLETTE DES DONNÉES ET DE L’INFORMATION MARKETING

Il existe trois principales approches en matière de cueillette de l’information. Elles n’ont ni la même valeur ni le même coût.

Si on les classe par ordre de coût croissant, ces 3 approches sont :

  • l’observation,
  • l’utilisation de données secondaires,
  • la recherche de données primaires.

L’OBSERVATION

« On apprend beaucoup en regardant. » — Yogi Berra

« L’observation pure et simple est ce qui offre le plus de possibilités. » — Michael J. Gelb (1999, p. 66)

« L’observation simple et directe peut apporter beaucoup. » — Henry Mintzberg (2010, p. 23)

« L’entrepreneur a besoin d’outils différents de ceux des autres acteurs organisationnels. Dans ce coffre d’outils, viennent au premier rang l’observation et l’écoute en vue de se constituer puis de maintenir un modèle mental bien formulé, mais personnalisé et différencié. » — Louis Jacques Filion (Filion, Ananou et al. 2014, p. 58)

Même si l’observation ne peut pas toujours produire des informations suffisantes, elle demeure toutefois un moyen essentiel pour recueillir de l’information de grande qualité.

L’UTILISATION DE DONNÉES SECONDAIRES

Il s’agit de données qui ont déjà été recueillies dans un autre dessein. Les chercheurs commencent en général leur recherche en analysant les données secondaires disponibles afin de savoir si elles peuvent répondre en partie ou en totalité au problème posé. C’est moins coûteux et plus rapide que de collecter directement les données sur le terrain. Les informations secondaires sont très nombreuses et en grande partie disponibles sur internet.

Exemple :

Si vous entrez, dans le moteur de recherche Google, « statcan, georecherche », vous obtiendrez, dans les premiers éléments de la liste, la page dynamique de GéoRecherche correspondant au recensement de 2011 : un menu déroulant permet de choisir un code postal, une ville, et, etc., et de connaître ainsi la taille et la composition d’un marché visé.

LA RECHERCHE DE DONNÉES PRIMAIRE

Lorsque les données secondaires sont inexistantes, anciennes, inexactes, incomplètes ou peu fiables, il faut recueillir des données primaires en général à un coût plus élevé.

Voici quelques exemples de moyens utilisés pour recueillir des données primaires : entretiens individuels, entretien de groupe, enquêtes postales et téléphoniques, expérimentation, observation, et, etc.

MISE EN GARDE

« Pour le moment, nos talents en collecte sont [plusieurs fois] supérieurs à ceux en analyse, et il y a beaucoup plus de données inutilisées que de données utilisées. Nous les cumulons, mais nous n’avons pas encore le réflexe de les analyser en profondeur. » — François Descarie, président de Substance stratégies

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

La première version de ce texte a été mise en ligne le 21 avril 2017.

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).