LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Les 10 principes du prototypage

3 novembre 2019 - Par Christian Latour

Selon Osterwalder, Pigneur et leurs collaborateurs (2015, p. 78-79) pour libérer toute la puissance du prototypage, il faut résister à la tentation de consacrer du temps et de l’énergie à peaufiner une seule option. Il faut plutôt, selon les auteurs, explorer plusieurs options en déployant pour chacune des options la même détermination. En agissant de cette façon : « Vous apprendrez davantage et vous découvrirez de meilleures propositions de valeur. »

LES 10 PRINCIPES DU PROTOTYPAGE [1]

1 — Du visuel et du concret

C’est grâce à vos prototypes visuels que vous pourrez provoquer les conversations et l’apprentissage.

2 — Adopter l’état d’esprit du néophyte

Vous devez explorer avec un état d’esprit neuf et ne pas laisser des connaissances existantes entraver l’exploration.

3 — Ne pas tomber amoureux des premières idées — inventez des options

Vous ne devez pas tomber amoureux trop vite de vos idées. Peaufiner des idées trop tôt va vous empêcher d’imaginer et d’explorer d’autres options.

4 — Être à l’aise avec l’état liquide

Au début du processus, la bonne direction est incertaine. C’est ce que les auteurs appellent l’état liquide. Malgré ce constat vous ne devez pas paniquer et figez les choses trop tôt.

5 — Ne pas être trop fidèle, itérer et affiner

Vos prototypes doivent demeurer le temps nécessaire rudimentaires, rapides et bon marché. Vous pourrez les affinerez à mesure que vous en apprendrez davantage sur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

6 — Montrer rapidement votre travail — chercher la critique

Recueillez le plus de commentaires possible avant d’affiner. Même les commentaires négatifs doivent être les bienvenus, ne vous en formalisez pas. Ils valent de l’or pour améliorer vos prototypes.

7 — Apprendre plus vite en échouant tôt, souvent et à moindre coût

La peur de l’échec empêche les gens d’explorer. Dépassez ce blocage avec une culture du prototypage à grands traits qui rend les échecs peu couteux et se traduit par un apprentissage plus rapide.

8 — Utiliser des techniques de créativité

Utilisez des techniques de créativité pour explorer des prototypes révolutionnaires. Osez rompre avec les pratiques habituelles de votre entreprise et avec les pratiques du secteur.

9 — Créer des modèles monstrueux

Les modèles « monstrueux » sont des prototypes extrêmes ou grotesques que vous ne développerez probablement pas. Utilisez-les pour provoquer le débat et l’apprentissage.

10 — Tenir un journal

« Gardez une trace quelque part de tous vos prototypes, apprentissage et découvertes. Il pourraient vous être utiles à un stade ultérieur du processus. » — Osterwalder, Pigneur et al. (2015, p. 79)

À lire attentivement [2]

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

La première version de ce texte a été mise en ligne le 1er janvier 2019.

Notes

[1Osterwalger, Pigneur et al. (2015, p 78-79). La méthode Value Proposition Design. France : Pearson.

[2L’attention est déterminante dans la façon dont nous exécutons n’importe quelle tâche.




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.