Le vin dans les voiles : Un parcours de l’avent gourmand et désaltérant

 
13 novembre 2020 | Par Laurence-Michèle Dufour

Près de 400 agences d’importations privées existent au Québec. Et si on parle très peu de ces travailleurs de l’ombre depuis le début de cette pandémie, leur destin est pourtant étroitement lié à celui des restaurateurs, leurs principaux clients. La Société des Alcools du Québec (SAQ) assouplit quelques-unes de ses règles en ces temps exceptionnels. Elle leur permet entre autres, depuis peu et pour un temps limité seulement, de faire la vente de caisses de vin mixtes aux particuliers afin d’en faciliter la vente.

« C’est une belle option, mais qui nécessite beaucoup de manipulations pour vendre, au final, une seule caisse de vin », résume Julie Audette, cofondatrice de l’agence Le vin dans les voiles. La petite entreprise, qui souffle cet automne ses cinq bougies, venait de mettre au point son site de commande en ligne pour la vente aux particuliers au mois de janvier dernier. « On a tiré notre épingle du jeu de cette façon, raconte l’entrepreneure. Quand la restauration a annulé toutes ses réservations au mois de mars, on a pu mettre les vins sur notre boutique en ligne. Et on a tout vendu. »

Depuis cet été, toute l’équipe a pu être réembauchée. Mais si la vente aux clients particuliers assure, pour le moment, la survie de l’entreprise, l’agence avait à cœur de trouver une façon de donner un coup de pouce aux restaurateurs. Avec l’approche des fêtes, l’idée de jouer sur le concept de l’Avent s’est rapidement démarquée. « On a pensé à un parcours vin et bouffe de l’avent en encourageant les gens à visiter les différents restos en y offrant des caisses mixtes de quatre bouteilles de nos produits. » Elle se souvient de la réaction d’une cliente étonnée : « Je ne suis pas obligée de t’acheter du vin puis tu vas me faire du visuel et de la promo !? »

Le concept fait mouche : 50 restaurateurs à travers la province décident d’y participer. « On ne s’attendait pas à ce que ce soit si gros. Il a fallu mobiliser notre équipe pour organiser le contenu des caisses. Même si l’idée était d’utiliser ce que les clients avaient déjà en stock, certains restaurants nous ont même commandé encore plus de vin. » Le prix des caisses est fixé à 180 $ ; libre à chacun de jouer avec la valeur des produits comme il le souhaite. Chaque offre est unique et, fidèle à la réputation des restaurateurs, plutôt généreuse. Dans certaines caisses se retrouvent même, en plus des bouteilles de vin, un pot de kimchi, un limonadier, des pizzas, voire même … un sapin de Noël !

(Crédit photo : Gracieuseté Le vin dans les voiles)

Pour suivre Le vin dans les voiles :

Mots-clés: Alcool

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).