brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
16 avril 2021

Le temps des sucres reconnu « patrimoine immatériel »

La ministre de la Culture et des Communications Nathalie Roy a désigné les traditions du temps des sucres en tant qu’éléments du patrimoine immatériel du Québec, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. Cette annonce, qui vient reconnaître l’apport de l’industrie à l’économie québécoise et l’importance de cette tradition dans l’identité culturelle, est saluée par les Producteurs et productrices acéricoles du Québec (PPAQ), qui en 2015 demandaient déjà cette désignation officielle auprès de la ministre de la Culture et des Communications de l’époque.

« L’amour que les Québécois portent aux acériculteurs et aux produits d’érable n’est plus à prouver. Les dernières semaines ont d’ailleurs fait place à un immense élan de générosité envers les érablières et les cabanes à sucre, indique Serge Beaulieu, président des PPAQ, dans un communiqué. L’acériculture est également importante pour l’économie d’ici puisqu’elle représente 11 300 producteurs acéricoles, plus de 10 000 emplois à temps plein et une contribution de 800 millions $ au produit intérieur brut canadien. »

Consultez toutes les brèves
f t i i
© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).