« Le secret ? Traiter les jeunes clients comme des adultes »

14 septembre 2018 - Par Pierre-Alain Belpaire

Absence de chaises hautes, salles de bains inadaptées aux tout-petits, aliments inusités ou plats parfois trop sophistiqués pour les jeunes palais : la fréquentation d’un restaurant avec des enfants peut se transformer en périlleuse aventure, voire en véritable calvaire. Pour aider les parents qui voudraient malgré tout s’accorder de gourmands plaisirs, OpenTable a dressé, sur base de plus de 500 000 avis déposés sur sa plateforme, la liste des 50 restaurants canadiens les plus « kid-friendly ».

« À nos yeux, un repas au restaurant devrait être vu comme une occasion de rassembler les familles et de déguster de délicieux plats dans une atmosphère conviviale », analyse, dans un communiqué, Caroline Potter, l’une des dirigeantes d’OpenTable. « Une telle sortie va exposer les enfants à une nourriture qu’ils ne goûtent peut-être pas chez eux, tout en permettant aux familles de se réunir et de socialiser, poursuit la nutritionniste Danielle Binns. Mais bien souvent, les parents ne savent tout simplement pas où aller. »

Les établissements ontariens accaparent près de la moitié du classement (22 adresses), tandis que l’Alberta (13 restaurants) et la Colombie-Britannique (10) font également bonne figure. À l’inverse, le Québec ne place que quatre représentants, tous situés sur l’île de Montréal : Industria Pizzeria + Bar, Modavie, Wienstein & Gavino’s et Damas. Enfin, le Manitoba se contente d’un établissement dans la liste.

Adaptation et flexibilité

Si cette (très) faible présence de restaurants québécois dans le classement est peut-être à mettre en lien avec le profil plutôt « anglo » des utilisateurs d’OpenTable, elle pourrait aussi s’expliquer par le fait qu’au Québec, les chaînes et bannières ont fait des familles une cible prioritaire, analyse Alexandre Cossette, chef marketing au sein du groupe Antonopoulos, propriétaire du Modavie. « Pour les indépendants et plus petits acteurs, il est dès lors plus difficile de parvenir à attirer cette clientèle. Les familles, et notamment celles avec des jeunes enfants, ne sont pas forcément au cœur de leur réflexion. »

Avec ses plats travaillés et son ambiance jazzy, le Modavie n’a sans doute pas le profil « kid-friendly » auquel d’aucuns auraient pu s’attendre. « Mais cette nomination ne nous a pas étonnés, affirme Alexandre Cossette. La musique jazz permet les échanges et les conversations et elle amène un côté très convivial. Je pense surtout que c’est le talent de notre équipe et notre flexibilité qui ont convaincu les utilisateurs d’OpenTable. »

Dans le bistro de la rue Saint-Paul, pas de tables de jeux, d’espaces réservés aux enfants ou d’aménagements particuliers. Tout au plus quelques chaises hautes et une table à langer. « Certains établissements traitent les jeunes clients comme des bébés. Nous préférons les accueillir comme des clients à part entière, comme des adultes. »

Le menu du Modavie ne contient, lui non plus, aucune section spécialement pensée pour séduire les papilles d’un jeune public. « Mais en offrant une belle variété et des produits de qualité, on sait que tant les parents que les enfants vont trouver quelque chose qui plaira, poursuit le responsable. En cuisine, il y a toujours moyen de s’adapter, aussi bien sur les portions que sur les ingrédients. Si un enfant n’aime pas les champignons, on dressera une assiette sans champignon. Tout simplement... »
 
 
Méthodologie : Le classement a été établi sur base de plus de 550 000 avis déposés sur OpenTable entre le 1er juin 2017 et le 31 mai 2018. Les commentaires, certains critères précis et les scores « globaux » ont ensuite été analysés et pris en compte pour ne retenir que 50 adresses.

(Crédit photo : Nicole De Khors/Burst)

Pour suivre le Modavie :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.