Le quai de Percé : sécurité inquiétante et industrie touristique inquiète

9 mai 2013 - Par Ginette Poulin

Cinq jours après la fermeture-surprise du quai de Percé par Pêches et Océans Canada pour des raisons de sécurité, voilà que les piétons ont maintenant accès au populaire site. En effet, le tollé engendré par la ville et les instances touristiques de la région aura poussé le ministère à agir le plus rapidement possible pour faire inspecter la structure du quai. Les ingénieurs responsables de cette inspection devraient déposer un rapport préliminaire dans les prochains jours.

Bien qu’une fermeture temporaire du quai de Percé puisse avoir des répercussions importantes sur l’industrie touristique de la Gaspésie, notamment en privant les visiteurs d’excursions en mer pour s’approcher du rocher ou pour explorer l’île, la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) apprécie les démarches entreprises pour assurer la sécurité des touristes. « La force d’attraction de cette région réside dans l’ensemble de ses attraits. Si l’un d’eux est affaibli, c’est tout le circuit qui risque d’en souffrir », souligne Raymond Desjardins, président-directeur général de la Sépaq.

De son côté, le maire de Percé, Bruno Cloutier, soutient que le gouvernement aurait dû intervenir dans ce dossier bien avant. C’est une histoire à suivre !

Photo : © Sépaq

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.