brightness_4
 

LE COMMERCE DE L’ALIMENTATION ET DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Le modèle économique

 
5 juin 2018 | Par Christian Latour | Chasseur de connaissances | Mérici Collégial Privé

LE MODÈLE ÉCONOMIQUE... LA « ONE-PAGER »

Selon l’office québécois de la langue française (l’OQLF), le modèle économique est le modèle décrivant l’organisation et le fonctionnement d’une entreprise, la structure de son offre et son positionnement au sein de son secteur d’activité afin de déterminer sa rentabilité.

Le modèle économique doit tenir compte de tous les facteurs internes déterminant le fonctionnement de l’organisation, de leurs interactions et des relations signifiantes que l’entreprise entretient avec son environnement externe.

Les Termes privilégiés par l’OQLF :

Le terme modèle d’affaires, calqué sur l’anglais, s’intègre au système linguistique du français. Les réserves déjà émises sur l’usage d’affaires, en général, ne s’appliquent pas ici, puisque modèle d’affaires est formé avec affaires au sens d’ensemble cohérent d’activités économiques, comme c’est le cas pour plan d’affaires, femme d’affaires ou voyage d’affaires.

Il ne faut pas confondre le modèle d’affaires avec le plan d’affaires.

Le terme déconseillé par l’OQLF :

L’emprunt intégral à l’anglais business model ne s’inscrit pas dans la norme sociolinguistique du français au Québec. En outre, il ne s’intègre pas au système linguistique du français.

UN MODÈLE ÉCONOMIQUE... UN PLAN POUR DÉCRIRE LE FONCTIONNEMENT D’UNE ENTREPRISE

Un modèle économique compétitif, pertinent au cours de la dernière décennie, peut parfaitement être dépassé, voire obsolète aujourd’hui.

« Un modèle économique est un système où tout élément influence les autres ; il n’a de sens qu’en tant que tout. » — Osterwalder et Pigneur (2011, p. 148)

« Un modèle économique s’apparente à un plan décrivant le fonctionnement d’une entreprise. » — Clark, Osterwalder et Pigneur (2012, p. 26)

« Exactement comme un architecte prépare des plans pour guider la construction d’un bâtiment, un entrepreneur conçoit un modèle économique pour guider la création d’une entreprise. » — Clark, Osterwalder et Pigneur (2012, p. 26)

« Un modèle économique solide suppose une capacité à monétiser : transformer une proposition d’utilité aux clients en valeur monétaire pour l’entreprise. » — Denis Dauchy (2013, p. 35)

« Un modèle économique porte une action humaine collective. » — Denis Dauchy (2013, p. 131)

« Les entreprises qui réussissent créent des propositions de valeurs performantes enchâssées dans des modèles économiques qui marchent. Les entreprises les plus remarquables en font une discipline de vie. Elles n’attendent pas de connaître des difficultés pour créer de nouvelles propositions de valeur et de nouveaux modèles économiques. » — Osterwalder, Pigneur et al. (2015, p. 266)

À LIRE ATTENTIVEMENT [1]

⬅️ La page : MODÈLE D’AFFAIRES des entreprises de restauration alimentaire

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour

Pour communiquer avec Christian Latour 😎

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

Notes

[1L’attention est déterminante dans la façon dont nous exécutons n’importe quelle tâche.

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).