LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Le modèle d’affaires… quelques définitions que l’on retrouve dans la littérature

28 mars 2015 - Par Christian Latour

« Les définitions du concept de modèle d’affaires (business model) sont nombreuses et variées, à la fois dans la littérature académique et dans son application en entreprise. » — Charlotte Jutras-Marion (2012, p.3)

Il y a presque autant de définitions du Business Model que de textes ou il est mentionné. – Servantie et Verstraete, (2012, p. 60).

Venkatraman, Henderson (1998, p. 46)

Le Business Model est un plan coordonné pour désigner la stratégie selon trois vecteurs : l’interaction avec les consommateurs, la configuration des actifs et le niveau de connaissance.

Maître, Alidjidi (1999, p. 11)

Le Business Model est composé de trois éléments : une proposition de valeur, une gestion adéquate du temps et une typologie de l’écosystème puis du positionnement spécifique de l’entreprise.

Le Business Model d’une entreprise est pour l’essentiel la structure de son offre, sa manière de générer des revenus, son organisation et la structure de coûts qui en résulte, sa manière de nouer des alliances adéquates et la position dans la chaîne de valeur qui en résulte.

Benavent et Verstraete (2000, p. 89)

Le business model désigne un ensemble « large qui inclut les relations avec les fournisseurs, les partenaires, les interactions entre plusieurs marchés et peut se traduire par des choix qui définissent les conditions et la réalité de l’affaire. »

Kraemer et al. (2000, p. 8-9)

Ils présentent le business model comme étant quatre blocs constitutifs : « direct sales, direct customer relationships, customer segmentation for sales and service and build to order production. »

Amit, Zott (2001, p.511)

Un Business Model dépeint le contenu, la structure et la gouvernance de transaction conçus de manière à générer de la valeur à travers l’exploitation d’opportunités d’affaires.

Magretta (2002, p. 91)

Un Business Model est « une tentative de décrire, en pensant les systèmes, comment la mission de l’organisation sera réalisée. » Développer son Business Model revient à « écrire une histoire » qui va être communiquée.

Selon l’auteur, il s’agit d’un outil pour convaincre les investisseurs qu’un concept va effectivement fonctionner avant d’en faire la démonstration en pratique.

Magretta divise le modèle d’affaires en deux parties : les activités liées à la fabrication/production et les activités liées à la vente.

Chesbrough (2003, p. 63-65)

Le Business Model est une structure utile pour lier les décisions techniques aux résultats économiques. Même si le terme business model est habituellement appliqué dans le contexte de firmes entrepreneuriales, il a aussi de la valeur pour comprendre comment les entreprises de toutes tailles peuvent convertir leur potentiel technologique en valeur économique. (p. 63)

Les fonctions d’un Business Model sont les suivantes : la proposition de valeur, le segment de marché, la structure de la chaîne de valeur, la structure des coûts, la position de l’entreprise dans le réseau de valeur la stratégie concurrentielle. (p. 64-65)

Warnier et Demil, Lecocq (2004, p.20)

Nous définissons le business model comme les choix qu’une entreprise effectue pour générer des revenus. Le business model apparaît comme l’ensemble des choix opérés sur un certain nombre de variables influençant la mise en œuvre opérationnelle d’une stratégie.

Beley (2005, p.53)

Positionner une offre dans le marché, dessiner les processus qui assurent à la fois la valeur de l’offre et la performance économique de l’entreprise, et enfin, choisir le système de contrôle et de management, c’est construire le business model. Il s’agit d’aligner ces trois maillons du business model afin que celui-ci soit gagnant.

Lehmann-Ortega L, Schoettl J-M. (2005)

Le business model se définit comme « l’ensemble des mécanismes permettant à une entreprise de créer de la valeur à travers la proposition de valeur faite à ses clients, son architecture de valeur et de capter cette valeur pour la transformer en profits. ».

Lecocq et al. (2006, p.98)

Nous définissons le business model comme les choix qu’une entreprise effectue pour générer des revenus. Ces choix portent sur trois dimensions principales que sont les ressources et compétences mobilisées (qui permettent de proposer une offre), l’offre faite aux clients (au sens large) et l’organisation interne de l’entreprise (chaîne de valeur) et ses transactions avec ses partenaires externes (réseau de valeur).

Jouison et Verstraete (2008)

Le modèle d’affaires est considéré selon Jouison et Verstraete « comme la première convention autour de laquelle des possesseurs de ressources se rejoignent et prennent parti au projet. »

Le modèle d’affaires est la représentation d’une affaire exprimant comment la valeur est générée, rémunérée et partagée avec, pour ces trois dimensions, des questions relatives aux volumes (de génération, de rémunération, de partage) et aux canaux (par quelles voies la valeur est-elle générée, rémunérée, partagée ?

Casadessus et Ricart (2010, p.196)

The logic of the firm, the way it operates and how it creates value for its stakeholder

Moingeon, B. et Lehmann-Ortega, L. (2010, p. 270-271)

Le business model ; est la description pour une entreprise des mécanismes lui permettant de créer de la valeur à travers : la proposition de valeur faite à ses clients, son architecture de valeur, et de capter cette valeur pour la transformer en profits (équation de profits).

La proposition de valeur inclut : Le type de clients ou les segments de marché auquel l’entreprise s’adresse ; Le produit et/ou le service proposé au client.

L’architecture de valeur comprend : La chaîne de valeur interne de l’entreprise, selon l’acceptation de Porter (1985) ; Le réseau de valeur (Brandenburger & Nalebuff, 1996), c’est-à-dire l’ensemble des liens avec les fournisseurs, partenaires, etc. Il s’agit de la partie de la création de valeurs réalisée à l’extérieur de l’entreprise.

L’équation de profits intègre : La valeur captée par l’entreprise, expliquant le chiffre d’affaires ; la structure de coûts et les capitaux engagés, reflets de l’architecture de valeur.

Osterwalder et Pigneur (2011, p. 14-15)

Un modèle économique (ou business model) décrit les principes selon lesquels une organisation crée, délivre et capture de la valeur.

Nous considérons qu’un modèle économique (un business model) peut être représenté par 9 blocs qui décrivent l’économie d’une entreprise, la façon dont elle envisage de gagner de l’argent.

Ces blocs couvrent les 4 grandes dimensions d’une entreprise : clients, offre, infrastructure et viabilité financière.

Le modèle économique (ou business model) s’apparente au schéma directeur du déploiement d’une stratégie dans les structures, processus et systèmes de l’organisation.

LA MATRICE DU MODÈLE D’AFFAIRES DE OSTERWALDER & PIGNEUR

Saives et al. (2011, p. 29 et 36)

Le modèle d’affaires est un outil d’exploration et de représentation d’un projet (p. 29). Le modèle d’affaires en gros c’est « comment faire des affaires » profitable (p. 36).

Verstraete et al. (2012, p. 12-13)

Tout Business Model possède au moins trois composantes génériques : (1) la génération d’une valeur appréciée par les marchés (informant sur le porteur, la proposition de la valeur et la fabrication de cette valeur), (2) la rémunération de cette valeur (identifiant les sources de la rémunération, le chiffre d’affaires et le profit potentiels) et (3) le partage de la réussite avec le réseau (nommé aussi « réseau de valeur » pour témoigner que l’ensemble de la valeur d’un système se partage entre les acteurs ce système par ce qui est qualifié d’architecture de la valeur, lesquels se comportent aussi en fonction de conventions, leur fournissant des repères) par des stratégies relationnelles gagnantes gagnant. Ainsi nous parlons de modèle GRP (Génération, Rémunération, Partage), lequel regroupe les composantes du Business Model. Chaque élément du modèle est lié aux autres.

Berthelot et Al. (2012)

Un business model ne peut se définir que comme un ensemble de propositions de valeurs coordonnées réalisées par une organisation pour l’ensemble de ses parties prenantes. Il permet d’identifier toutes les activités relatives à la construction des propositions de valeurs, y compris celle que l’organisation ne compte pas effectuer et qu’elle veut externaliser. —
Berthelot et al. (2012)

Demil et al. (2013. P. 113 et 117)

Le modèle d’affaires montre comment la valeur est créée par une entreprise et comment elle est capturée par cette organisation au sein du réseau de valeur, constitué de partenaires divers. (p. 113)

Le « modèle RCOV détaillé » (ressources et compétences, organisation interne et externe, proposition de valeur et leur conséquence (revenus, coûts, marge) peut être utilisé pour définir plus finement un Business Model ou pour penser l’évolution incrémentale (c’est-à-dire partielle et progressive) du Business Model actuel, mais également de manière heuristique pour développer un Business Model innovant. (p. 117)

Dauchy D. (2013)

Un business model désigne le système d’action que déploie une entreprise pour mener une activité et créer de la valeur. (p. 1)

Un business model est la manière singulière et cohérente de mener une activité économique et de créer de la valeur. (p. 2)

« La modélisation d’affaires (ou business modeling) est la construction ou la réinvention par une entreprise d’un système concret d’action pour une activité économique. » (p. 2)

« Un business model est, à la fois, le résultat d’une logique stratégique. Et une représentation opérationnelle et économique pour mieux agir. Il permet de comprendre comment se génère la valeur. » (p. 2)

Berthelot et al. (2014)

Un business model ne peut se définir que comme un ensemble de propositions de valeurs coordonnées réalisées par une organisation pour l’ensemble de ses parties prenantes. Il permet d’identifier toutes les activités relatives à la construction des propositions de valeurs, y compris celles que l’organisation ne peut pas effectuer et qu’elle pourra externaliser.

Lehmann-Ortega et al. (2014, p. 14)

Le business model se définit comme la description des mécanismes permettant à une entreprise de générer des profits. Il s’articule autour de trois piliers : la proposition de valeur, architecture de valeur et équation de profit. Une entreprise peut avoir un ou plusieurs business models.

Girotra et Netessine (2015, p. 100)

Tout business model se caractérise surtout par un ensemble de décision qui déterminent collectivement la manière dont une entreprise génère ses revenus, s’engage dans des dépenses et gère ses risques.

Très important

Le modèle d’affaires est toujours par définition impulsé par un ou des porteurs de projet. Il peut être déployé à plusieurs niveaux aussi bien pour une unité, une entreprise, un secteur d’affaires, une industrie.

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour MBA, Adm. A.




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.