Le maire Labeaume rencontre les restaurateurs de Québec

 
18 septembre 2008 | Par Ginette Poulin

Après tout le battage médiatique qui a suivi sa proposition de créer un fonds auquel contribueraient les gens d’affaires de la région pour financer des projets à caractère culturel, le maire de Québec, Régis Labeaume, a invité des restaurateurs de la région à une rencontre spéciale qui s’est déroulée ce matin dans la Vieille Capitale.

Une cinquantaine de restaurateurs ont répondu à l’appel de M. Labeaume qui voulait surtout tâter le pouls sur ce qu’il était possible de faire pour maintenir l’élan créé par les événements culturels du 400e qui ont permis de donner une visibilité exceptionnelle à la ville. Le vice-président aux affaires publique de l’Association des restaurateurs du Québec (ARQ), François Meunier, était sur place et la revue Hôtels, Restaurants & Institutions a pu recueillir ses propos peu de temps après la rencontre.

« Tout le monde convient qu’il y a un “momentum” très fort pour la ville actuellement et qu’il est important de le maintenir. M. Labeaume a proposé des bases intéressantes qui doivent être développées, mais en aucun cas il n’a parlé d’une taxe obligatoire à imposer aux restaurateurs. Si tel avait été le cas, nous aurions rejeté l’idée comme nous l’avons fait auparavant à Montréal. »

M. Meunier s’est également dit très satisfait de l’échange qui a eu lieu avec le maire. « Les discussions de ce matin ont démontré clairement qu’il doit y avoir un consensus entre toutes les associations et les regroupements de gens d’affaires de Québec si on veut que les choses avancent de façon positive pour pouvoir amener des événements culturels d’importance dans la région l’an prochain et dans les années à venir. La balle est maintenant dans notre camp ! »

Mots-clés: 03 Capitale Nationale (Québec)
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).