Le « cidre de feu » obtient sa dénomination officielle

11 décembre 2012 - Par Ginette Poulin

Après le cidre de glace, voici que le cidre de feu obtient sa dénomination officielle. En effet, tel qu’annoncé le 7 décembre dernier par la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, voici comment le Règlement sur le cidre et les autres boissons alcooliques à base de pommes encadrera la production du cidre de feu à partir du 3 janvier 2013 :

« cidre de feu », soit le cidre obtenu par la fermentation du jus de pomme, lequel doit, uniquement par la chaleur, atteindre une concentration de sucre avant fermentation d’au moins 28° Brix, et dont le produit fini a une teneur en sucre résiduel d’au moins 80g par litre et un titre alcoométrique acquis de plus de 9 % et d’au plus 15 % d’alcool par volume.

La compagnie UNION LIBRE cidre & vin se réjouit de cette reconnaissance officielle qui confirme le caractère unique du cidre de feu. Située à Dunham, l’entreprise propose depuis déjà quelques années la cuvée UNION LIBRE, un cidre apéritif à 16.5 % alc. obtenu par la fermentation d’un moût de pomme réduit sous l’action de la chaleur.

Pour suivre UNION LIBRE :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.