Le chef Justin Kent en pique-nique à Montréal

27 juin 2017 - Par Catherine Maisonneuve

Le chef à qui l’on doit le concept « Picnics in Paris » était de passage à Montréal dans le cadre de la journée internationale du pique-nique. Danscuisine a pu discuter avec Justin Kent de ses impressions sur Montréal et surtout de la façon dont la région l’a inspiré pour la Sunset Soirée de ce 27 juin.

« J’ai un restaurant à Paris, le Zia, près des Champs Élysées, et j’ai une compagnie qui s’appelle Picnics in Paris. L’idée avec ce dernier concept est que les gens puissent commander d’avance leur panier de pique-nique et venir le chercher au restaurant. C’est une façon d’accroître notre chiffre d’affaires pendant l’été et développer un autre segment de marché. Je crois que les gens associent beaucoup la période estivale à “manger dehors”, manger frais et local. J’ai donc décidé de combiner tout ça. »

Le chef revient tout juste d’une tournée canadienne pendant laquelle il a visité Toronto, Calgary, Vancouver et Montréal, pour préparer les menus qui seront servis lors des événements Sunset Soirée organisés par la marque de vodka Grey Goose. « J’ai créé le menu pour la Sunset Soirée de Montréal de la même façon que je réfléchis mes menus pique-nique. Un menu destiné à un événement extérieur doit être léger et facile à manger. Il ne peut pas être pensé de la même manière que s’il était servi en restaurant. J’ai donc créé un menu tout en fraîcheur basé sur les meilleurs produits disponibles, poursuit le chef. Je servirai une salade de légumes qui provient de potagers locaux avec fromage de chèvre, pour toucher le terroir. Ensuite en plat, je propose un haut de cuisse de poulet braisé avec une sauce vin blanc et lardons. J’ai pensé à ce plat parce que le Québec produit du poulet d’excellente qualité et que travailler avec les meilleurs produits disponibles, c’est ma marque de commerce. »

Coup de cœur pour des classiques montréalais

À propos de sa visite éclair à Montréal, chef Justin semble emballé. « Dans le monde entier, on entend parler de la qualité des restaurants à Montréal et la seule chose qui m’a déçu, c’est de ne pas avoir le temps de visiter plus d’endroits. »

Le chef s’est précipité chez Schwartz’s et a adoré ! « J’ai commandé un sandwich de smoked meat et une poutine. C’était ma première vraie poutine, j’étais vraiment excité ! On a quelques pubs à Paris qui en vendent, mais ce n’est pas comparable. C’est de loin la meilleure que je n’aie jamais mangé. » Lorsqu’on lui demande la différence entre une poutine québécoise et française, Justine Kent est catégorique. « La différence, c’est qu’on n’a pas la même qualité de fromage en crottes. On a du bon fromage en France, aucun doute là-dessus, mais ce n’est pas la même chose... Et surtout, ce n’est pas le même esprit. »




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.