LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Le bonheur par Frédéric Lenoir (résumé de lecture à partir des citations importantes de l’auteur)

20 octobre 2018 - Par Christian Latour

Du bonheur — un voyage philosophique [1]

Au jardin des plaisirs avec Aristote et Épicure

« Nous pouvons rechercher l’argent pour le confort, ou le pouvoir pour être reconnus, alors que le bonheur est un but en soi. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 28)

« Une vie heureuse, c’est d’abord et avant tout une vie qui apporte du plaisir. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 28)

«  Le plaisir est une émotion agréable liée à la satisfaction d’un besoin ou d’un désir. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 28)

« J’ai plaisir à boire parce que j’étanche ainsi ma soif, plaisir à dormir si je suis fatigué, plaisir à apprendre parce que je suis avide de connaître, plaisir à acquérir un objet que je convoite, etc. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 28)

« La recherche du plaisir est innée chez l’être humain et il n’est sans doute pas exagéré d’affirmer que c’est le principal moteur de ses actions. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 28)

« S’mouvoir, c’est se mouvoir : parce que nous ressentons (ou espérons ressentir) des émotions agréables, nous sommes motivés pour agir. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 28)

« Le plaisir joue un rôle essentiel dans notre vie biologique, psychologique, affective ou intellectuelle. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 28)

« Si tous les plaisirs varient en intensité comme en importance, tous sont toujours éphémères. Si on ne le nourrit pas sans cesse par des sollicitations extérieures, le plaisir s’épuise au fur et à mesure qu’on en jouit. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 29)

« Un bon repas procure certes un grand plaisir, mais celui-ci diminue au fur et à mesure que notre estomac se remplit, et parvenus à satiété, les mets les plus fins nous laissent indifférents. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 29)

« Si certaines circonstances (pénurie d’argent, maladie, perte de liberté) nous éloignent de cette quête inassouvie du plaisir, nous nous sentons encore plus malheureux, comme “en manque”. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 29)

« [...] la poursuite du divertissement et des plaisirs sensoriels ne nous dispense jamais une plaine et entière satisfaction. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 29-30)

« Les plaisirs corporels ont accaparé l’héritage du nom de plaisir, parce que c’est vers eux que nous dirigeons le plus fréquemment notre course et qu’ils sont le partage de tout le monde ; et ainsi, du fait qu’ils sont les seuls qui nous sont familiers, nous croyons que se sont les seuls qui existent. Or il est bien d’autres plaisirs que ceux du corps : l’amour et l’amitié, la connaissance, la contemplation, le fait de se montrer juste et compatissant, etc. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 30)

« [...] le plaisir est fonction de la nature de chacun. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 30)

« Aristote souligne avec force que la poursuite du bonheur constitue toujours une poursuite du plaisir, mais si les plaisirs de l’âme contribuent le plus au bonheur, il précise néanmoins avec réalisme que “le sage aura aussi besoin de la prospérité extérieure, puisqu’il est un homme : car la nature humaine ne se suffit pas pleinement à elle-même pour l’exercice de la contemplation. Il faut aussi que le corps soit en bonne santé, qu’il reçoive de la nourriture et tous les autres soins.” » — Frédéric Lenoir (2013, p. 31)

« Le philosophe Arthur Schopenhauer, dont je reparlerai plus tard, affirmait que « les neuf dixièmes, au moins de notre bonheur reposent exclusivement sur la santé. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 36)

Donner du sens à sa vie

« Il n’y a point de vent favorable pour qui ne sait en quel port se rendre. » — Sénèque (complété par Montaigne pour la métaphore maritime) [2]

« Être heureux, c’est apprendre à choisir. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 39)

Tout être humain souhaite être heureux ?

« Saint Augustin écrit que « le désir de bonheur est essentiel à l’homme ; il est le mobile de tous nos actes. La chose au monde la plus vénérable, la plus entendue, la plus éclaircie, la plus constante, c’est non seulement qu’on veut être heureux, mais qu’on ne veut être que cela. C’est à quoi nous force notre nature. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 47)

« Une valeur n’est pas le fruit d’un besoin naturel, c’est une construction rationnelle ; libre à chacun de placer une autre valeur au-dessus de celle-là, quitte à sacrifier en partie la seconde à la première, qu’il s’agisse de la justice ou de la liberté, par exemple. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 49)

De l’art d’être soi-même

« Le bonheur le plus grand est la personnalité. » — Goethe

« Comme les oiseaux vivent dans l’air et les poissons dans l’eau, chacun doit évoluer dans l’atmosphère qui lui convient. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 60)

« Il est essentiel non seulement d’apprendre à se connaître, mais aussi à éprouver nos forces et nos faiblesses, à corriger et à améliorer en nous ce qui peut l’être, mais sans chercher à distordre ou à contrecarrer notre être profond. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 60)

« Notre bonheur dépend de ce que nous sommes. » — Arthur Schopenhauer

« La seule chose qui nous reste à faire est d’apprendre à nous connaître pour mener une existence le plus confortable possible [...]. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 64)

L’argent fait-il le bonheur ?

« Pour ne pas devenir l’esclave de l’argent, affirment les sages de l’Antiquité, il faut, dès l’instant où nous sommes satisfaits dans nos besoins fondamentaux, savoir limiter nos désirs matériels pour accorder plus de place à notre famille, à nos amis, à nos passions et à notre vie intérieure. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 73)

Le cerveau des émotions

De l’art d’être attentif... et de rêver.

« Pendant que l’on attend de vivre, la vie passe. » — Sénèque

« De manière tout aussi décisive, notre bonheur est nourri par la qualité de l’attention que nous portons à ce que nous faisons. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 85)

Nous sommes ce que nous pensons

« Nous sommes ce que nous pensons. » — Boudha

« Nos pensées et nos croyances, comme nos états d’âme, déterminent notre rapport au monde. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 97-98)

Le temps d’une vie

« [...] notre bonheur dépend pour beaucoup de notre relation aux autres. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 106)

Peut-on être heureux sans les autres ?

« Personne ne choisirait de vivre sans amis, but-il tous les autres biens. » — Aristote

« Les études sociologiques contemporaines montrent cependant que l’amour, l’amitié, le lien affectif constituent un des principaux piliers du bonheur (avec la santé et le travail). » — Frédéric Lenoir (2013, p. 107)

La quête du bonheur peut-elle rendre malheureux ?

« Il n’y a qu’un devoir : se rendre heureux. » — Denis Diderot

« Tout l’art du bonheur consiste donc à ne pas se fixer des objectifs élevés, inatteignables, écrasants. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 128-129)

Pour nous aider à survivre nous avons développé 3 capacités

  • L’accoutumance
  • Le négatif prime sur le positif
  • L’insatisfaction

« L’être humain est un perpétuel insatisfait qui court ainsi de désir en désir. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 132)

« [...] rien n’est plus précieux que la vie, et pour être heureux, il suffit d, apprendre à aimer la vie et à en jouir avec justesse et souplesse, selon sa nature propre. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 154)

« Or nous ne pouvons penser le monde ou Dieu, qu’à partir de nous-mêmes et des contingences de nos vies. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 160)

« [...] une philosophie exprime d’abord et avant tout ce que voit, ressent et pense un homme dans une société donnée et à un moment précis de l’histoire. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 160-161)

« L’imposture consiste à ériger sa philosophie, sa vision de l’homme, du monde ou de Dieu en système universel. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 161)

« [...] toute chose est perçue en fonction du point de vue de celui qui la regarde ou l’expérimente. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 162)

« Tout est interdépendant, chaque être est une parcelle de ce cosmos et est relié à tous les autres êtres. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 171)

« Ce flux permanent de la vie cosmique est traversé par deux forces contraires : le yin et le yang. Le yang exprime la dimension, masculine active qui jaillit, sépare, organise, conquiert. Le yin exprime le principe féminin passif qui accueille, unit, dilue, apaise. Le yang est lumière, émergence de vie, feu, soleil, jour. Le yin est ombre, disparition/mutation de vie, froid, lune, nuit. Il ne faut pas les concevoir comme deux forces antagonistes, mais comme deux polarisés complémentaires et indissociables. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 172)

« [...] les mots disent très imparfaitement la profondeur, la richesse mouvante et foisonnante du réel et de la vie. Ils figent la réalité en recouvrant un point de vue culturel déterminé. et il convient donc de s’en méfier, de les relativiser, voire d’en rire. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 173)

« Il ne faut pas forcer les choses mais les accompagner. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 175)

« Spinoza montre que le voyage vers la liberté et le bonheur commence plutôt par une exploration en profondeur de nos désirs et de nos émotions. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 186)

« [...] chaque organisme s’efforce sans cesse de parvenir à une plus grande perfection, à une augmentation de sa puissance. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 189)

« Quand chaque homme cherche le plus ce qui lui est utile à lui-même, alors les hommes sont le plus utiles les uns aux autres. » — Spinoza, Éthique

« Le désir est l’essence de l’homme. » — Spinoza, Éthique

« Tout ce qui est beau est difficile autant que rare. » — Spinoza, Éthique

« [...] le bonheur et la vie sont désirables. » — Frédéric Lenoir (2013, p. 214)

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour MBA, Adm. A.

Notes

[1Lenoir, Frédéric. (2013). Du bonheur — un voyage philosophique. Fayard.

[2Sénèque, Lettres à Lucilius, VIII, 71.




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.