LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Le Québec... une société gastronomique distincte

Nous sommes obsédés par la nourriture.

8 décembre 2010 - Par Christian Latour

CE QU’IL FAUT SAVOIR

Malgré ou parce que nous sommes sous influence mondiale… globale… totale. Le Québec est devenu, au cours des dernières années, une société gastronomique distincte.

Selon Richard Martineau, si vous êtes québécois et que vous ne cuisinez pas, ne collectionnez pas les livres de recettes, ne discutez pas bouffe… Vous devez plutôt être un extraterrestre !

D’après Martineau : « Autant avant le Québec mangeait pour vivre, autant maintenant il vit pour manger, cette passion pour l’art culinaire est en train de prendre des proportions inquiétantes. La bouffe est devenue notre nouvelle pornographie. On ne compte plus le nombre de livres, de magazines, ou d’émissions de télé exclusivement consacrés à la bouffe. On photographie les aliments comme s’ils étaient des objets érotiques ou des pin-up de calendriers, avec force gros plans et une bonne couche de vaseline sur la lentille… Comme la porno, la bouffe a ses stars : Ricardo Larrivée, Josée di Stasio, Jean-François Plante, Daniel Pinard, Louis François Marcotte, des épicuriens dévorés par une telle passion qu’ils seraient capables de vous faire bander pour une laitue romaine. De plus, les chefs à la mode ressemblent à des tops modèles… »

Toujours d’après Richard Martineau : « Vous savez ce qui a parti le bal ? Le Kiwi. Tout est la faute du Kiwi. L’arrivée de ce petit fruit Néozélandais sur les présentoirs des supermarchés, à la fin des années 70, a complètement bouleversé nos habitudes alimentaires. Les Québécois se sont rendu compte que s’ils pouvaient manger un fruit poilu qui ressemblait à un testicule de gorille, ils pouvaient manger n’importe quoi. Le Kiwi fut le sésame qui ouvrit la porte de la caverne des plaisirs. Suivirent ensuite le litchi, la carambole et toute une série de fruits et de légumes exotiques. Tout s’est par la suite passé à la vitesse de l’éclair… »

Notre rattrapage en matière de gastronomie est fascinant, c’est le moins que l’on puisse dire. En 40 ans seulement, nous avons acquis, en matière de gastronomie, une réputation de classe mondiale… Montréal et Québec sont désormais entrées dans la compétition contre les grandes capitales mondiales de la gastronomie.

CONCLUSION

La bouffe est devenue, selon Daniel Pinard, ni plus ni moins que la nouvelle religion des Québécois.

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour MBA, Adm. A.




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.