Les institutions mangent local (1/5) : « On diminue les coûts en augmentant la qualité »

 
21 septembre 2020 | Par Laurence-Michèle Dufour

La deuxième édition des Institutions mangent local ! se tient cette semaine (du lundi 21 au mercredi 23 septembre) dans plusieurs dizaines d’institutions québécoises. L’objectif des organisateurs (Équiterre et Aliments du Québec au menu) est d’inciter garderies, écoles et autres hôpitaux à manger et à cuisiner local, de valoriser les initiatives prises par ces différents acteurs mais également d’inciter d’autres institutions à se laisser tenter par les aliments produits et transformés ici.

Pour souligner l’événement, HRImag vous proposera, durant toute la semaine, cinq portraits d’institutions inspirantes et inspirées.
 

Le centre de la petite enfance Le Jardin des frimousses, posé dans l’arrondissement de Lachine à Montréal, reçoit 80 enfants dans chacune de ses deux installations. Situés en milieux défavorisés, ces centres accueillent au total près de 140 familles : plus du quart de ces dernières vivent sous le seuil de la pauvreté.

« L’alimentation a toujours été un aspect important à nos yeux, explique Caroline Arel, directrice générale du CPE. Pour certains enfants, le repas et les collations servis ici peuvent être les plus consistants, parfois même les seuls, qu’ils auront dans la journée. C’est pourquoi en plus du repas, on offre une soupe ou une salade, voire les deux. »

Au menu le jour de cet entretien : un poisson blanc déposé sur une tombée de poireaux, servi avec couscous de céleri rave et patates douces et accompagné d’une sauce aux poivrons rôtis et de tomates cerises confites. De quoi faire rougir certains restaurants.

« On a la chance d’avoir avec nous des responsables en alimentation qui ont leur rôle à cœur, précise la directrice. En plus d’être des cuisiniers hors pair, ils sont tous deux très impliqués dans l’entretien des jardins. Ils coordonnent même les cueillettes avec les éducatrices pour que les amis puissent y participer. »

Dans cette approche très familiale, tous mettent la main à la pâte. Les éducatrices profitent ainsi de la sieste des enfants pour aller prêter main-forte au personnel de cuisine. Et les nombreuses activités auxquelles les enfants peuvent participer éveillent leur curiosité et les sensibilisent au gaspillage alimentaire. La participation à l’évènement de cette semaine n’est ainsi qu’une initiative parmi tant d’autres sur la liste du CPE de Lachine.

Une bonne action en entraîne une autre

C’est en 2018 que l’aventure débute. Alors que le personnel de la garderie s’affaire à mettre en place le potager dont il rêvait depuis longtemps, l’arrondissement annonce la collecte des matières organiques. « On se demandait comment gérer les résidus de table, tout en évitant les odeurs et autres désagréments liés à une collecte hebdomadaire, confie Caroline Arel. La solution s’est imposée d’elle-même : on a commencé à faire notre propre compost pour notre jardin ! À ce moment-là, c’est comme si tout avait débloqué en même temps. »

Les initiatives ainsi que les participations à plusieurs programmes tels que CPE durable et Aliments du Québec au menu se succèdent alors. En plus d’avoir la chance de goûter aux premiers melons du jardin cette année, quelques bambins ont également pu visiter leur fermier de famille. « On s’approvisionne presque entièrement aux Jardins Carya qui sont situés dans l’ouest de l’ile. C’est bio et très local, raconte la directrice. Avec la subvention de l’organisme 100 degrés, on a eu la chance d’y organiser une visite avec nos "plus vieux" de 4 ans. »

Caroline Arel et son équipe ne voient que du positif à tous ces changements. Le coût plus élevé de certains aliments biologiques n’est pas un frein à leur approvisionnement, bien au contraire. « Tout ce travail nous a poussés à modifier notre offre alimentaire. On intègre de plus en plus de protéines végétales et on remplace une partie de la viande par des légumineuses ou des lentilles. On diminue ainsi les coûts tout en augmentant la qualité des produits achetés. »

Rien ne semble pouvoir arrêter l’équipe du Jardin des Frimousses. Dans les prochaines semaines, elle profitera de la période d’abondance pour faire quelques réserves de bons légumes à congeler ou à mettre en conserves pour l’hiver. Et pour la suite ? « On a des plans pour améliorer les jardins et en optimiser l’espace au printemps ! »
 

(Crédit photo : Caroline Arel)
 

Besoin de conseils ? Envie d’inspiration ? Découvrez ici les Recettes clés pour un approvisionnement local et écoresponsable dans le milieu de la petite enfance.

Pour suivre Équiterre :

Pour suivre Aliments du Québec :

Mots-clés: 06 Montréal
Produits du terroir
Services institutionnels

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).