Le Chien Fumant s’offre un espace événementiel : « Le potentiel est énorme ! »

3 octobre 2019 - Par Marie-Ève Garon

Le duo derrière l’adresse montréalaise Le Chien Fumant a inauguré voici peu son tout nouveau concept de salle événementielle. Le Golden Crab se veut ainsi un espace haut de gamme où la gastronomie et l’art contemporain se rencontrent. L’endroit, qui a pour mission de transformer chaque visite en une expérience sensorielle complète, accueille sur réservation : réceptions, galas, lancements, tournages, réunions d’affaires, vernissages, conférences, cocktails et événements spéciaux.

« Nous avions beaucoup de demandes pour recevoir des groupes, mais Le Chien Fumant ne contient que 35 places, mentionne Maksim Morin, chef exécutif et copropriétaire de la marque avec Nicolas Gamache. Nous avons donc décidé d’ouvrir une salle privée dans le but d’accueillir beaucoup de monde, tout en conservant les mêmes standards élevés que nous avons à l’autre adresse. »

Depuis huit ans, le tandem offrait déjà un service de traiteur au sein de son entreprise. Le chef Morin estime que cette expertise permet aujourd’hui au projet de se déployer de manière beaucoup plus aboutie. « À force de louer des salles à gauche et à droite, nous avons pu observer le marché et ça nous a donné l’idée de développer ce concept unique. » Du point de vue d’un propriétaire, explique-t-il, c’est avantageux puisque d’opter pour une salle plutôt que pour un restaurant permet de limiter énormément les frais fixes.

Dans l’air du temps

Selon le chef-propriétaire, le principal défi d’un tel projet consiste à former une équipe de travail solide, étant donné qu’il s’agit de postes à la pige. L’expérience cumulée par l’entreprise ainsi que le sentiment d’appartenance des anciens employés représentent ici des atouts de taille. « Nous rappelons actuellement nos employés des 10 dernières années pour qu’ils viennent faire quelques chiffres. Nous avons la chance de ne pas avoir de problème en termes de main-d’œuvre. Nos employés demeurent, en général, de quatre à six ans. J’imagine qu’on fait quelque chose de bien ! » Selon lui, le salaire concurrentiel et la considération s’avèrent essentiels.

Le local, entièrement modulable, permet aux convives d’adapter leurs événements de A à Z : menus, ambiances, décor… « Nous avons toujours fait du clé en main, ce n’est donc pas nouveau. Par contre, Le Golden Crab nous permet maintenant de centraliser nos opérations et d’être davantage productifs. » Ouvert quatre jours par semaine et sur rendez-vous, l’espace-galerie événementiel s’inscrit de façon singulière dans le paysage gastronomique montréalais puisque ce type d’hybridité semble plutôt rare dans la métropole.

À l’avenir, le duo d’entrepreneurs croit que ce nouveau projet prendra de l’expansion étant donné les multiples possibilités qu’il permet d’envisager. « Ne serait-ce qu’en termes de superficie, le potentiel est énorme. Le fait que Le Golden Crab soit également une galerie d’art permet encore davantage de possibilités. Si nous arrivons à faire quatre événements par semaine annuellement, ce sera mission accomplie ! »

(Photos fournies par Le Golden Crab)

Pour suivre Le Golden Crab :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.