Le Château Montebello est poursuivi pour violation de droits d’auteur

 
30 juillet 2007

L’Auberge des Quatre Temps et trois de ses associés réclament 165 000 $ au Château Montebello pour violation de la Loi sur les droits d’auteur, selon Le Droit. L’auberge, située au Lac Beauport, près de Québec, allègue que l’hôtel réputé de l’Outaouais s’est approprié une de ses inventions, une étiquette autocollante en trois langues proposant aux clients des instructions afin d’éviter le lavage inutile des serviettes et ainsi limiter la pollution de l’eau, a précisé le journal.

Selon le quotidien, les concepteurs avaient fait parvenir un échantillon de ces étiquettes à différents établissements en 1997, leur proposant de leur vendre ces étiquettes au coût unitaire de 2,50 $. Le Château Montebello avait refusé l’offre. Cependant, souligne Le Droit, un des actionnaires de l’Auberge des Quatre Temps a constaté la présence d’une affiche pratiquement identique à l’étiquette lors d’une visite au Château Montebello en mars 2005. Les plaignants reprochent donc aux dirigeants de l’hôtel outaouaisien d’avoir reproduit une partie importante de leur oeuvre sans leur avoir versé de droits d’auteur, ce qui a nui aux intérêts financiers de l’Auberge des Quatre Temps, a noté le journal.

Mots-clés: 07 Outaouais
Hôtellerie

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).