Le CLD de Brome-Missisquoi prend position pour l’industrie des vins du Québec

20 octobre 2011 - Par Ginette Poulin

Dans une lettre adressée le 3 octobre dernier au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT), le centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi fait une demande de modulation règlementaire afin de corriger l’iniquité dans la distribution des vins du Québec à la Société des alcools (SAQ).

Via le Laboratoire rural de Brome-Missisquoi, un projet financé par le MAMROT au montant de 425 000 $, le CLD s’est engagé à supporter l’hypothèse que le vin peut être une solution porteuse pour le développement socio-économique du territoire. Pour réaliser ce mandat, le CLD doit assurer un développement adéquat de l’industrie viticole en attirant de nouveaux vignobles, mais aussi en assurant une distribution adéquate des produits régionaux. Dans cette optique, il désire obtenir des conditions favorables pour la réussite du projet et demande une modulation de certaines lois désuètes, contraignantes et inadaptées à la réalité pour obtenir un développement socio-économique durable du secteur des boissons alcooliques, dont le vin.

Dans sa lettre, le CLD de Brome-Missisquoi mentionne que la province de Québec est la moins performante au pays en ce qui a trait à la viticulture et que cette situation a pour effet de diriger les investissements vers les autres provinces. Selon le CLD, le gouvernement fait preuve d’un manque de leadership en matière de viticulture au Québec et limite ainsi le développement de cette industrie.

Reste à voir si le ministère décidera de faire la sourde oreille ou s’il prendra les mesures nécessaires pour corriger la situation. C’est à suivre…

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.