brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

LE COMMERCE DE L’ALIMENTATION ET DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

La théorie des partie prenantes

 
6 août 2021 | Par Christian Latour, Mérici Collégial Privé

LA THÉORIE DES PARTIES PRENANTES

Selon la théorie des parties prenantes : « L’entreprise évolue dans un environnement composé d’individus ou groupes d’individus avec lesquels elle entretient des relations pour en faire de véritables partenaires, c’est-à-dire prenant partie dans son évolution. » — Verstraete et Jouison (2007, p. 5)

Les principaux acteurs qui sont d’ordinaire partie prenante d’un projet d’affaires sont : les promoteurs du projet, les actionnaires, les financiers, les clients, les fournisseurs, les salariées, et, etc. Les promoteurs se servent donc du modèle d’affaires pour montrer aux parties prenantes concernées avec lesquelles ils veulent faire des affaires comment ils envisagent de créer, délivrer de la valeur, comment par la suite ils entendent capturer cette valeur sous forme de rémunération et finalement comment ils entendent distribuer cette rémunération entre les différentes parties prenantes concernées.

Une partie prenante dans un projet peut être associée à plusieurs groupes de parties prenantes. Un salarié par exemple peut être en même temps client et actionnaire d’une entreprise et, etc.

Chacune des parties prenantes peut influencer la réalisation des buts et objectifs de l’entreprise. Les intérêts des parties prenantes peuvent évoluer avec le passage du temps, être contradictoires ou converger selon les périodes, les contextes et les circonstances.

LES ORIGINES DE LA THÉORIE DES PARTIES PRENANTES

« Selon Preston et Sapienza (1990), la théorie des parties prenantes date des années 30, lorsque la Général Electric Company identifie quatre catégories d’acteurs majeurs à son business : les actionnaires, les employés, les clients et la communauté (au sens sociétal du terme). Aujourd’hui, cette conception s’élargit et toutes les parties contribuant au développement de l’entreprise sont considérées. » — Verstraete et Jouison (2007, p. 5)

« L’origine du terme partie prenante (stakeholder en anglais) remonte aux travaux de Dood (1932) et Barnard (1938) qui considèrent que l’entreprise doit équilibrer les intérêts concurrents des différents participants dans le but de maintenir leur coopération nécessaire. » — Berthelot et al. (2012)

« La définition référence a été donnée par Freeman (1984) pour lequel une partie prenante peut se définir par tout groupe ou individu [pouvant] affecter ou être affecté par la réalisation des objectifs de l’entreprise ». — Berthelot et al. (2012)

À LIRE ATTENTIVEMENT [1]

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour

Pour communiquer avec Christian Latour 😎

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

La première version de ce texte a été mise en ligne le 6 août 2021.

Notes

[1L’attention est déterminante dans la façon dont nous exécutons n’importe quelle tâche.

PUBLICITÉ
f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2023 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).